Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Archives

26 août 2013 1 26 /08 /août /2013 05:17

http://static.decitre.fr/media/catalog/product/cache/1/image/165x250/9df78eab33525d08d6e5fb8d27136e95/9/7/8/2/2/7/7/3/9782277301134FS.gifLe cas étrange du Dr Jekyll et de M. Hyde / Robert Louis Stevenson. Traduit de l'anglais par Théo Varlet. Librio, 1996.92 pages. 4*

La ruelle est sombre, la silhouette furtive, l'homme pressé. Une enfant s'avance, le heurte. Voilà qu'il la jette à terre...La piétine ! Elle hurle ! Cris affreux ! L'homme, en accomplissant son immonde besogne, n'a cessé de sourire... Hélas, on ne compte plus à Londres les épouvantables crimes de l'étrange Mister Hyde. Etrange ? Oh ! non. Il y a bien plus, réfléchit plein d'effroi le brave notaire Utterson...Mais quoi ? Un air...Des expressions à peine humaines. L'émotion putride d'une âme corrompue... Et quel sinistre lien unit son ami, le pauvre Dr Jekyll, jà cet individu dont la seule vue fait frémir ? Oh ! tremblez, braves gens. Car le secret est terrifiant : Et si jamais visage a porté l'empreinte de Satan, c'est bien celui de Mister Hyde.

 

Un classique que tout un chacun connait (ou croit connaitre). Et pourtant l'avez-vous lu ? Pour moi, l'erreur est réparée.

J'ai découvert un texte court, habilement mené où le fantastique côtoie le quotidien victorien, et au-delà du Dr Jekyll, les personnes qui l'entourent : ses amis et ses domestiques.

Le dédoublement de la personnalité est montré avec habileté et si, nous, lecteurs contemporains, au fait de cette histoire ne sommes pas surpris par la chute de cette nouvelle, j'imagine qu'il en fut tout à fait différemment pour les premiers lecteurs du texte. En effet, Robert Louis Stevenson, insuffle progressivement des indices concernant le mystérieux et machiavélique M. Hyde : une silhouette esquissée, une brute capable de frapper un enfant, un être dont l'essence même inspire l'horreur et la haine. Tout cela à travers le récit de l'ami de M. Utterson, le notaire du Dr Jekyll.

En revisitant ce thème de dédoublement de la personnalité, l'auteur y apporte la modernité de la science, des recherches entreprises par les médecins et de l'intérêt porté sur l'étude des comportements... Le Dr Jekyll étant un bel homme épris de justice et de bonté, son double ne peut être que totalement opposé. 

Le jeu du roman repose également sur les forces en présence des deux personnalités, sur la religion et le combat entre le bien et le mal. Sous une forme moderne : enquête dans un climat fantastique, Robert Louis Stevenson revisite le schéma traditionnel de l'éducation et de la bienséance.

En peu de pages, il suscite l'intérêt et déclencher quelques frissons à ses lecteurs.

 

Et pour moi Hyde, c'est aussi la chanson de  Philippe Chatel

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Titine 28/08/2013 15:41


Je m'étais fait la même reflexion que toi quant à la chute du livre. Qu'est-ce que j'aurais aimé ne pas savoir ! Quelle surprise cela a du être pour ceux qui l'ont lu la première fois. J'ai
vraiment beaucoup aimé cette histoire et la manière dont Stevenson menait son intrugue.

Uncoindeblog 04/09/2013 13:25



Oui c'est vraiment bien mené. Même si le lecteur connait certains éléments, il lui manque néanmoins tous les détails.



kikine 28/08/2013 03:39


Nous avons du l'étudier en prépa. Le thème était "Les monstres". On a dont lu celui-ci et 2 autres dont Frankenstein. 


J'ai adoré cette étude. Je pense que je le relirai un jour.

Uncoindeblog 04/09/2013 13:24



L'avantage c'est qu'il est court donc cela ne devrait pas te prendre trop de temps :)