Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Archives

6 octobre 2013 7 06 /10 /octobre /2013 19:30

Même si ces derniers mois, j'ai lu pas mal d'ouvrages considérés comme des classiques ou dont je croyais tout savoir sans jamais les avoir ouvert, tels que : 

- Le livre de la jungle / Rudyard Kipling

- Le cas étrange du Dr Jekyll et de M. Hyde / Robert Louis Stevenson

- Le Lion / Joseph Kessel

- Le Vent dans les saules / Kenneth Grahame

- Anna Karénine / Léon Tolstoï

- Lolita / Vladimir Nabokov

- Peter Pan / James M. Barrie

 

Le Challenge des lacunes organisé par Fersenette m'a fait de l'oeil et je vais donc poursuivre sur le chemin des lectures longtemps mises de côté ou plus ou moins abandonnées.


89369686_o

Voici ma liste :


- Belle du seigneur / Albert Cohen,

- un roman de Colette, (l'un d'eux se promène depuis 1 an sur mes rayonnages)

- La jument verte / Marcel Aymé,

- Le nom de la rose / Umberto Eco,

- Le portrait de Dorian Gray / Oscar Wilde (oui un jour je vais le finir !),

- Les frères Karamazov / Dostoïeveski,

- Tess d'Uberville / Thomas Hardy

- Le vieil homme et le mer / Ernest Hemingway.

 

Je note que j'en ai encore bien d'autres à découvrir, mais ce sont les premiers qui me viennent en tête


 

D'autres se lancent dans l'aventure avec beaucoup plus d'ambition  que moi. Sont inscrits :

Yueyin, Cryssilda, Comète, Mazel, A_girl_from_Earth, Karine, Clara, Géraldine, Bene31, XL, Caroline, Liliba, Philisine Cave, Heide, Denis, Lystig.

 

 

Repost 0
6 décembre 2010 1 06 /12 /décembre /2010 07:14

 

Photo0178.jpg

En cette belle matinée où la neige avait disparu, levée dès poltron minet, j'ai pris le chemin de Montreuil.

Photo0177Alone like a little Madame :)

Mais pas si seule que cela :

Photo0173

 

 

 

Alors, alors....

Et bien en moins de 10 minutes j'avais déjà craqué chez Gulf Stream Editeur ! Vite, je suis partie faire une bise à la belle Bookomaton qui papotait sur son stand  ; seuls les fous de ma trempe avaient déjà commencé leurs achats alors que le Salon venait d'ouvrir.

Un petit papotage et hop, je poursuis mes déambulations de stand en stand, feuilletant, reposant, hésitant.

Et puis, je me suis arrêtée au stand de Bayard Jeunesse ou Armelle Boy grifonnait, esquissait ; elle m'attendait, c'est certain, car l'histoire sur laquelle je me suis arrêtée, parlait de la Bretagne et d'un ours qui avait peur de l'eau. Sans vouloir tout dévoiler, la fille d'un couple d'amis rechigne, pleure pour aller à la piscine ; par contre dès qu'une plage apparaît à l'horizon, elle court, joue pendant des heures qu'il vente, neige (j'exagère à peine). Bref "L'île de Kergamotte" et "La crique de Porz'guen" étaient pour elle, c'était une évidence !

Et hop 2 ravissantes dédicaces dans ma besace. Armelle Boy n'est pas bretonne en dépit de son prénom, mais y passe ses vacances d'où les références de ses livres. Elle fut plus que charmante et je la remercie encore.

 

P1040599P1040598

(les images son plus grandes, si vous cliquez sur elles)

Dans les allées j'ai rencontré, Fantômette : Photo0169

Ai constaté que les vampires étaient toujours à l'honneur :

Photo0170

Des auteurs - dessinateurs connus, reconnus ou inconnus en pleine séance de travail :

Photo0172

Au stand Picquier, mon regard a croisé celui des "Grenouilles Samouraïs" :

Photo0166

(désolée, je n'avais pris que mon téléphone d'où la médiocrité du rendu)

 

Demandé une dédicace à Anne Romby pour un futur envoi postal :

P1040600

 

Après 2 heures j'étais fatiguée, ballottée par la foule toujours plus grande ; ma carte magique commençait à sérieusement chauffer tout comme l'épaule qui portait mon grand sac noir bien rempli. Alors j'ai lâchement abandonné ma liste (jamais ouverte), et mes résolutions de retourner auprès d'éditeurs que je voulais revoir.


Voilà le résultat de deux heures de déambulation :

P1040596

 

Allez je vous laisse en bonne compagnie.... :0)

Photo0176

 

 

 


Repost 0
22 août 2010 7 22 /08 /août /2010 21:05

Et oui, nos deux protagonistes de choc, Fashion & Audrey ont proposé de revenir sur cet incontournable de l'été.

L'année dernière, je l'avais joué très petit bras (bien loin de ce muscle en forme de jambon ; les lectrices de Stephie et surtout celles ayant lu "Recherche un homme, un vrai" comprendront * désolée pour cette private joke, mais je ne voudrais pas vous spoiler ;-D*). 

http://happyfew.hautetfort.com/media/00/01/1685698970.jpg

Cette année, à mon corps défendant (qu'allez-vous imaginer), je me suis retrouvée envahie ; oui vous avez bien lu o_o. Voici deux ans les copines m'avaient passé un Harlequin Audace qui attendait toujours, deux de mes collègues se sont donnés le mot pour me donner un Harlequin et un Nous Deux ; pour compléter le tableau, Stéphie m'a innocemment (mon oeil) passé son exemplaire de J'ai Lu Passion Intense.

Et comme je voulais faire diminuer ma PAL (bah oui, qu'est-ce-que vous imaginiez) je les ai lu... Et suis contente de pouvoir passer à un autre style de lecture, je dois l'avouer.

 

La beauté de la chose fut donc de me retrouver avec des collections fort différente et qui ne datent pas toutes de la même période.

Mais je vous dois quelques présentations ; je sais que le mystère notamment sur les origines des protagonistes est bien souvent utilisé, mais nous n'en sommes plus là, entre vous et moi.

http://www.decitre.fr/gi/82/9782290020982FS.gifRecherche un homme, un vrai / Carrie Alexander, Susan Donovan, Pamela Britton, Lora Leigh. J'ai Lu, 2010. 281 pages

Étoile d'un jour.
Le grand brun du chantier de travaux publics ! Chaque jour en se rendant au travail, Estrella fantasme sur sa musculature de rêve. Enfin, elle ose l'aborder... Sex therapy. Traumatisée, Bree revient dans sa ville natale, vers le seul homme en qui elle ait désormais confiance : Trent, qu'elle a quitté il y a dix ans. Action Man. Scénariste, Winifred a quatre semaines pour écrire le script d'un film. Réfugiée dans un chalet, elle va trouver l'inspiration auprès d'un beau militaire...Le repos du guerrier.
Raven a toujours été amoureuse de Reno. Mais est-ce bien raisonnable d'envisager une relation avec un militaire de carrière ? Reno, quant à lui, est bien décidé à l'épouser !

 

 

http://cot.priceminister.com/photo/835464394_L.jpgLes jours bleus passés en mer / Anne Weasle.Harlequin, 1981. 156 pages

Les Caraïbes... Amelia en rêvait depuis cinq longues années ! Mais quand elle y arrive enfin, c'est pour apprendre la mort de son grand-père. Elle devait l'aider à promener des touristes sur son yacht de croisière... Quà cela ne tienne ! Elle s'en chargera seule. Ou plutôt avec son assistant, l'étrange Blake, dont le passé mystérieux semble cacher une moralité douteuse. La sage petite Amélia se prend pourtant à l'aimer. Et déjà, elle sait qu'elle n'oubliera pas, aussi longtemps qu'elle vivra, les merveilleux "jours bleus passés en mer".

 

http://cot.priceminister.com/photo/141428730_L.jpg

Mon ennemi préféré / Emilie Jonquières. EMAP, 2000 (Collection Nous Deux). 125 pages

Mélanie Vandreuil est une femme politique (preque) comblée. Elle a derrière lle tout l'appareil d'un parti important, et devant elle un défi exaltant : gagner la circonscription de Caulaincourt. A ce détail près : son adversaire dans la course aux suffrages est l'homme de sa vie. 

 

http://www.decitre.fr/gi/83/9782280843683FS.gifRêves de plaisir / Mara Fox. Harlequin (Audaces), 2008.214 pages

Depuis qu'à la faveur d'une escale, un mystérieux inconnu l'a rejointe dans sa cabine pour l'initier aux infinies variantes du plaisir amoureux, Emma ne rêve que d'une chose: retrouver cet homme, sentir de nouveau sa peau contre la sienne et s'abandonner à la volupté entre ses bras.
Car, sans lui, la croisière qu'elle s'est offerte aux Bahamas perd tout à coup beaucoup de son intérêt. Aussi est-elle gagnée par l'excitation lorsqu'elle le voit surgir sur le pont, un sourire dévastateur aux lèvres, manifestement prêt à reprendre avec elle l'exploration de leurs fantasmes... Comment pourrait-elle imaginer que le pirate de ses rêves n'est pas exactement celui qu'il prétend être?

 

Non mais vous avez vu ce style dans les couv, l'évolution ? Dans les années 80 c'était bien soft, dessin pastel pour  évoquer, sans doute, l'amouuuuuuuuur, la douceur d'être à deux. C'est y pas mignon tout ça !! Et comme nous l'avez si bien fait remarqué Karine l'an dernier, l'héroïne jeune, orpheline (bah oui pas besoin de s'embarrasser de papa et maman) est vierge et pure. Si-si, je vous assure !! Mais devant ce regard si tendre et qu'il a déjà deviné si pur (oui désolée, à force de lire ce type de bouquins, mon vocabulaire fout le camp), ce grand, brun (ils le sont tous, sans exception ! Messieurs si vous ne faîtes pas a minima 1m80, 1m90, vous n'êtes pas dignes de ces beeeeeeeeelles histoires) pourtant homme à femmes mais riche comme crésus va cacher tout cela à sa dulcinée afin qu'elle l'aime pour lui et non pas pour son argent (la vie est trop dure, les filles mal intentionnées pulullent). Bien entendu ils se sont recroisés par hasard et lui va l'aider * l'ère du preux chevalier n'est pas absoute chers lecteurs * . Bon l'histoire est ce qu'elle est, cela se passse dans les Caraïbes. Bien entendu le gentil voisin dragouille aussi notre mignonne Amélia, si peu certaine de son charme ravageur. Tout cela va bien se terminer mais juste par un bisou passionné. La nuit de noces sera pour demain, après le mariage of course.... mais avant il l'a présenté à sa ma-man qui a les larmes aux yeux de voir que son grand nigaud a enfin découvert l'amouuuuuuuuuuur avec un grand A. Bon là nous étions dans Les jours bleus passés en mer, si vous avez bien suivi. C'était un harlequin style que je lisais lorsque j'étais minotte. Et oui...

Le Nous Deux, Mon ennemi préféré,  bien que de dix ans plus tardif, est quelque peu engoncé lui aussi. Oui on y parle féminisme, politique (actualité oblige) mais, nos deux futurs tourtereaux ne se sautent pas-dessus comme cela, par le plus grand des hasards ! Ce sont des amours de jeunesse et, même s'ils ont vécu 3 ans dans le péché, le soir de leur séparation, lui allait faire sa demande, et beau-papa, belle-maman l'adoraient. OUF ! L'honneur est sauf. Car tout ce beau monde se promène dans les quartiers difficiles du 7ème arrondissement, du côté d'Etretat, dans une ville fantaisiste bien proprète où tout le monde il est beau et gentil. Enfin les méchants sont des manipulateurs, mais bon il faut les oublier car nos preux chevaliers (elle et lui cette fois-ci  car, comme je vous l'ai dit, Girl Power, mais point trop n'en faut quand même) renoncent à tous pour leur amour. Et à défaut de devenir le/la maire de la ville, ils passeront devant Monsieur le Maire. Bon la gaudriole est un peu présente mais reste assez soft : caresses, bisous, etc mais pas aussi chaud que ce qui va suivre....

Ah là votre intérêt grandit !!

J'avoue que j'avais commencé l'été dernier ce Rêves de plaisir, mais avais eu la flemme de le lire jusqu'au bout et je n'ai pas eu le courage de m'y replonger en entier. D'un autre côté le sujet est tellement difficile que ce n'est pas nécessaire :) Elle vient de se faire larguer alors qu'elle n'attend que le grand amour et décide de se consoler en partant en croisière avec une copine, pour qui l'amour n'est pas synonyme de sentiment mais d'acte physique. Poussée par cette amie, notre jeune héroïne, Emma, se lâche et succombe aux sirènes, enfin au grand brun séducteur qui a décidé de la suivre sur cette croisière afin de la faire tomber dans ses filets. Enfin désinhibée, mais pour cette croisière uniquement (que croyez-vous son coeur reste pur, même si ce pirate lui en fait voir de toutes les couleurs) elle décide de mener à bien tous ses fantasmes. Mais à son retour au travail, qui retrouve-t-elle sur ledit lieu de boulot ? Le pirate, ! Ouiiiii, vous avez suivi. Et là, partagée entre ces sentiments et sa volonté de progresser professionnellement, notre Emma ne sait plus à quel saint se vouer, ni à quel tatouage ou fantasme. Vous l'aurez compris, les clichés ont la vie dure, et même si les scènes sont chaudes, la passion reste unique. Lui savait qui elle était et comptait bien qu'elle succombe. Waou, encore un qui au premier regard, enfin là ce fut le son de sa voix, a craqué et décidé de mener à bien, dans ses filets (enfin au lit pour finir, mais avant sur la plage et sur le bureau entre autre) cette âme restait si innocente. 

Et là, vous l'attendiez tous... Après vous être délectés du magnifique billet de Stéphie, voici Recherche un homme, un vrai . Alors que vais-je bien pouvoir vous raconter un tant soit peu original après ce grand moment chez elle ? Primo il s'agit de 4 nouvelles et donc les auteurs n'ont pas une minute à perdre. Dès les premières lignes, l'homme (en général) est détaillé sur toutes les coutures : sa musculature de rêve, ses beaux yeux, sa grande taille, es beaux cheveux bruns (et oui rien n'a changé). Bon question histoire, comme vous vous en doutez elles tiennent sur un petit timbre (un marianne, hein pas un malheureux bloc, faut pas rêver). Nos mâles en plus d'être beaux sont des bêtes de sexe et sont bien entendu, plus que bien pourvus. (Vous vous attendiez à quoi pauvres malheureux/ses ? ) J'oubliais l'essentiel. S'ils ne sont plus de riches héritiers, ce sont des hommes, des vrais avec des histoires à faire pleurer Margaux ou des self made men. En plus ils sont hyper sensibles et psycholoques. Quant au bout de deux pages et 10 lignes de retrouvailles, le héros s'écrit : mon dieu, mon amour mais tu as aidé violé. Laisse-moi t'aider à retrouver confiance en toi et en les hommes. Enfin surtout en lui, hein ! parce qu'ensuite il compte bien la récupérer.

Car oui, même si on s'envoie en l'air toutes les 2 pages environ, si les descriptions sont beaucoup plus trash qu'autrefois, le mariage vous pend au nez mesdames, encore et toujours à la fin de chacune de ces histoires.

A lire pour rigoler et découvrir ce style de nouvelles où Eros et érotisme font assez bon ménage.

(oui je sais c'est un peu rapide cette chute, mais comme par hasard, la version initiale de mon billet sur Recherche un homme, un vrai a été supprimée au moment de l'enregistrement. Je n'ai aucune mémoire de ce que javais écrit et l'envie de passer à autre chose ....)


Repost 0
14 juin 2010 1 14 /06 /juin /2010 06:30

couino-ergo-sum.jpgEt oui depuis que je suis en contact permanent avec d'autres blogeuses (j'ai décidé aujourd'hui qu'en dépit de toute règle grammaticale, le féminin l'emporte), je ne peux plus guère me cacher derrière une facette bon teint. Alors quitte à horrifier un peu plus, je revendique aujourd'hui d'être en sus de tous mes travers et défauts une COUINEUSE.

La charte de la Couinerie est aujourd'hui disponible grâce aux esprits en ébullition permanente de Fashion & Bookomaton - mais vous les auriez reconnues sans mal à la lecture de ladite charte -

Avant de vous laisser la lire, un dernier :

Hiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii

 

(cliquer sur la charte pour mieux la voir)


Charte

Repost 0
29 avril 2010 4 29 /04 /avril /2010 21:41

Sans doute ma swapeuse trouvait-elle que je délaissais mon blog (désolée pas le courage de rédiger en ce moment, je suis terrassée par les microbes & la migraine). Bref, voici ce qui m'attendais en entrant dans mon appartement ce soir :

P1030788.JPG

C'est ma gardienne qui a du se marrer en voyant le courrier reçu ce jour.

Et au côté pile, j'avoue préférer le côté face :

P1030789

Qu'en pensez-vous ? Vous restez coi, je n'en doute pas :)


Et le contenu reste du même acabit !

 P1030790.JPGUn livre contenant un sexy man en sueur me dit l'expéditrice - vaste programme, vais-je succomber ?

Un petit délice chocolaté que toutes vous allaient m'envier, je n'en doute pas.

Enfin des marques pages. Pensez-vous que si je mords celui qui me le demande, son style  "1 expression et demie" en sera-t-elle modifiée ? Pas certaine, mais j'espère lui filer tous les crobes que je traîne et là ses expressions vont changer c'est moi qui vous le dit (testé pour vous :s)

"Kiss me" : Oh my, with pleasure :))))

"Join me" : No problem Keanu, Cuné va être jalouse mais pas qu'elle...


Celle qui s'impatiente déjà à la perspective d'une 3ème édition et en attendant trouve des excuses pour envoyer des sexy men chez moi est, encore et toujours : Bookomaton (so creasy you are ! MERCI !)

Repost 0
23 avril 2010 5 23 /04 /avril /2010 20:15

Oui il est arrivé !

Enfin, rendons à César..., cela faisait un moment que je faisais mariner quelques personnes ,dont l'expéditrice, pour me libérer et aller en prendre livraison.

Un bon gros carton joufflue qui a fait piailler (pour mon plus grand bonheur, je l'avoue) Fashion, secondée par Mo et Chif'. Je fus inflexible : pas d'appareil photo, pas d'ouverture en public *Suis pas non plus complètement folle, les sexy men, je les garde pour moi ! *

Résultat : Suis rentrée chez moi hagarde avec un colis me tendant les bras et même pas l'excuse d'un APN HS.

Alors,..... voyons un peu......

*Clic sur les photos, c'est plus grand, plus chaleureux, plus.....*

P1030720

Hiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii - Oui je vous entends d'ici. Comme quoi j'ai bien fait d'attendre de rentrer chez moi, pour l'ouvrir seule, même à 00H00 passée. J'étais fatiguée, mais je n'ai pu me résoudre à les abandonner ainsi.

Le déshabillage * euh, je m'égare* L'ouverture des paquets était ma mission :)

Et cela a donné cela :

P1030722.JPG

Oui, vous pouvez couiner, mais vous allez le faire encore plus lorsque vous verrez le tout en détails :

 

P1030726 P1030725

 Oui, vous ne rêvez pas dans un seul DVD Hugh & Christian  *argh* ; il s'agit du "Prestige" de Christopher Nolan.

A moins de rejoindre Keanu dans une aventure diabolique au pays des avocats * non, mais je rêve, ma swapeuse lit dans mes pensées ;-D ou me connait beaucoup plus qu'elle ne le pensait, lol *. Il s'agit de "L'associé du diable" de Taylor Hackford.

 

Quelques nourritures terrestres pour m'accompagner dans les salles obscures ou plus certainement sur mon canapé :

- Galack au speculos,

- Chocolat noir au gingembre

- Pain à la pâte d'amandes.

 

Une boisson qui sent divinement bon "Soleil de minuit". Je vais le tester rapidement :))

 

Des livres pour me distraire pendant mes voyages :

- Le maître de Ballantrae / Stevenson

- Le pays des marées / Amitav Ghosh

- L'hirondelle avant l'orage / Robert Littell

 

Et l'atout séduction : des boucles d'oreilles surveillées par Christian himself * Oh my God!*

P1030727

Christian / Bruce / B. (vous l'avez reconnu ?;-D) que je vais retrouver de ce pas en l'appelant, une fois mon "Batgirl" tee-shirt revêtu. Oui vous avez compris, il comporte les mêmes avantages que lorsque le spot est allumé dans le ciel de Gotham city.

 P1030721



 http://i3.iofferphoto.com/img/stores/iamthenight/iamthenight-Batman-Bat-Signal-CEL.jpg

 

 

 

 

 

Un immense MERCI !!!!!!!!!!!!!! à Bookomaton que j'ai eu la chance de rencontrer voici peu de temps.

Clin d'oeil à notre organisatrice en chef, Fashion.

 

 

PS : Sur ce je vous laisse car à force de sexytude j'ai attrapé froid (vous ne voulez pas de détails, vous pouvez me croire) et vais essayer d'attraper The Doctor (comment cela il me les faut tous ! Non là c'est mé-di-cal ! Et comme je sais que Karine s'est absentée et est occupée tout comme Fashion, je pars à sa rencontre.)

Repost 0
7 février 2010 7 07 /02 /février /2010 15:33
P1030715-bis.jpg(c) James Ellis Stevens
Et oui, un Joyeux anniversaire à mon blog qui fête ces deux ans ! La date officielle n'est guère claire puisque j'ai ouvert ce blog avant de le rendre public après un certain Lotobook (que je n'ai pas gagné, je vous le rappelle en dépit  de ma PAL empirique depuis...)

Lien de causalité, j'ai appris à rencontrer régulièrement un certain nombre de blogeuses parisiennes que vous connaissez bien car elles furent toutes instigatrices du premier Books & the city. Toutes les occasions sont bonnes pour se retrouver et hier soir s'est déroulé un dîner intitulé La choucroute de Noël qui avait pris un peu de retard en raison de planings chargés, ...  Moment où nous papotons de tout (vous vous en doutiez j'en suis certaine), partageons quelques éclats de rire et un présent pour Noël à l'une d'entre nous.
En raison du décalage temporel indépendant de notre volonté (peut être certaines avaient-elle rendez-vous avec un certain Docteur, allez savoir), bref nous avons profité de ce dîner pour remettre également quelques présents à celles qui ont vu une année de plus arriver grâce à 2010 !!! C'est mon cas :-D

Vous avez vu leurs présents en photos ou dans votre BAL au cours de Swaps, concours et j'en passe !
ET BIEN vous n'avez encore rien vu de la débauche de paquets qui se sont alignés devant moi hier soir !
Vengeance !!! Je suis très lente (là j'en entends plus d'une hurler de rire en disant que l'adjectif est encore bien loin de la réalité) pour ouvrir les emballages et vous n'imaginez pas comment elles s'impatientaient.
(...) J'entends comme un hurlement encore une fois ! Ah j'ai compris, mon bavardage est trop long et, vous voulez voir ?
Voilà :
P1030711.JPG
Cela vous laisse muet ?! Je n'en doute pas.
Je résume car vu le nombre, certains sont un peu cachés :
* Des tablettes de chocolat : Noir Sésame, Lait Pépites de caramel, Praliné Fondant noir.
* Une jolie boîte ovale rose remplie de guimauves (testées & approuvées par la tablée) + 4 carreaux de chocolat with Love.
* Une tisanière transparente (testée également par mes soins en débutant ce billet).
* Un gant de cuisine - pour ne pas me bruler les mains lorsque je sors mon gateau au chocolat du four ;-D -.
* Une boîte à thé dont le contenu est intitulé "menthe-chocolat".
* Une ravissante théière dite égoïste avec son bol et soucoupe perso - ces couleurs enjolivent par avance ce moment de dégustation -.
* De la pate à tartiner Noisettes - Chocolat au lait que je n'ai pas encore osé ouvrir de peur que la cuillère ne s'y égare (help !! enfin pas tant que cela) + de jolis macarons et une sucette.
* Une boîte à biscuits agrémentée d'une ancienne illustration "Les Halles de Paris" et au contenu... aaahh j'en salive d'avance.
P1030713.JPG
* Des oursons guimauves (que je ne fais que goûter depuis tout à l'heure) + petite cuillère à thé + sucette colorée dans les mêmes tons que l'ensemble à thé pour rester dans le style.
* Agenda 2010 de La Pléiade illustré par Miquel Barcelo.
P1030712.JPG
Je pense n'avoir rien oublié ! Si ce n'est, de renouveller mes remerciements pour cette soirée et ces présents à :

Emeraude, Chiffonnette, Caro[line], Tamara, Fashion, Stéphanie et Amanda.

Vous êtres folles les filles et les mots me manquent ... MERCI !!!!!!!!!!!!!!!
Repost 0
12 décembre 2009 6 12 /12 /décembre /2009 00:40
Je me moque des complicités de Swap et bien aujourd'hui (enfin hier, vu l'heure tardive à laquelle je rédige ce billet), ce fut mon tour d'être prise au piège.
Déjeuner prévu depuis une semaine en compagnie de 3 blogueurs parisiens et la découverte d'une table tahitienne, dont le décor déjà très chatoyant est agrémenté des guirlandes, et autres décorations de Noël, sans oublier le sapin. Bien entendu nous papotons des prochaines fêtes de fin d'année en attendant la dernière convive. Les lumières s'éteignent, quelques personnes commencent à chanter "Joyeux anniversaire", mais non... juste quelques fusibles qui ont sauté. Notre table se complète, la lumière revient et là, ta-dam....

Une enveloppe surgit de ma droite :

P1030699.JPGL'avez-vous reconnu ? Son écriture ou son inséparable amie ?

Roulée dans la farine, vous dis-je. J'avais bien eu un doute en lisant, chez l'organisatrice de ce swap, ce commentaire,
"Le mien devrait "partir" en fin de semaine ! ;-)" mais ... comme d'habitude, cela m'était sortie de la tête...
Vraiment je crois que je suis vraiment plus que tête en l'air !
Et dans cette enveloppe :
P1030701.JPG
Le SLAT fait sous mes yeux voici une quinzaine de jour ! Oui,oui, vous avez bien lu !! Quand je vous dis que je suis totalement frappadingue, et que je me permets quand même de ricaner lorsque cela arrive aux autres.
En plus de ce SLAT, une petite pochette afin de protéger les bouquins que je promène avec moi (dans mon sac à main - besace ; je le cite car il est visible sur la photo et, je le sens terriblement jaloux lol).
Et, dans son habit de lumière pour les fêtes Paris est une fête / Ernest Hemingway ! Coffret qui fut admirer par tous ceux qui l'ont vu aujourd'hui.
Voilà Bladelor, Ici s'arrête le Swap organisé par tes soins, tu peux vaquer à tes occupations .

Pour les autres.
Et le sac Pucca me direz-vous, que vient-il faire là, à part vous aider à démasquer ma gentille swapeuse ?

Et bien, dans cette ambiance festive de préparatif de Noël, et de pré-anniversaire (toutes les excuses sont bonnes, mais je ne vais pas me plaindre ), ma mystérieuse swappeuse a vu les choses en un peu plus grand que les consignes et cela donne cela. [un second indice pour la démasquer est glissée dans les cadeaux]

P1030703.JPGNous avons donc en sus des présents précédemment décrits :
* Un paquet de tisane créative "Veillée autour du feu". Vu le temps que la météo annonce pour ce week-end, je crois que je ne vais pas tarder à les tester.
* Du thé "Un soir de Noel" dans sa belle boîte de fête.
* Le livre que ma swappeuse voulait m'offrir mais qui dépassait les 300 pages demandées : Saltarello / Matthieu Dhennin, dédicacé !
* Pour accompagner lecture et boissons, une boîte de chocolats, dont voici, sous vos yeux émerveillés le contenu :

P1030708.JPG
Les petits bouts manquants - mais discrets vu la taille des chocolats - sont liés à la dégustation proposée à mes collègues lorsque je suis rentrée toute pimpante et chargée, annonçant que j'avais rencontré le père la mère Noël en chemin :))

Un très très très grand MERCI à Caro[line] (que vous aurez reconnu sous ses habits de gala. Oui je sais vous n'allez pas regarder les prochains Père Noël croisés de la même manière après avoir lu ce billet, vous demandant si elle n'a pas  à nouveau enfilée ce costume) qui a eu les yeux déformés par la féérie de Noël (donc Bladelor, pas taper, pas gronder) et qui a beaucoup amusé notre tablée : ICB & Tamara, qui furent les témoins de l'ouverture de ces multiples surprises.

Merci à tous les complices de cette aventure et une nouvelle fois à Caro[line] et Bladelor.
Repost 0
1 septembre 2009 2 01 /09 /septembre /2009 06:34
Un ravisseur sans scrupules / Julie Garwood. Traduit de l'américain par Anne Busnel. J'ai Lu pour Elle, 2008 (Aventures & Passions). 379 pages
Le baron Haynesworth ne se soucie pas de l'avis de ses filles lorsqu'il s'agit de les marier. Il songe avant tout à conforter ses alliances en Écosse. C'est ainsi que Brenna est promise au riche MacNare, un homme qu'elle n'a jamais vu. Pas question de discuter : elle est expédiée sous bonne escorte dans les Highlands ! Mais rien ne se passe comme prévu. En traversant une forêt, Brenna voit surgir cinq géants vêtus de kilts. Faisant fi des protestations de la jeune femme, leur chef la jette sur son étalon noir et s'enfuit au galop. Connor MacAlistair est ravi de son exploit : il s'est vengé de MacNare et la jeune femme qui se débat entre ses bras est ravissante. Connor a prévu de l'épouser sur-le-champ, et rien ne saurait l'empêcher de faire valoir immédiatement ses droits conjugaux.
 
Ah je sais, Chiffonnette vous a narré avec tant d'accents de vérité cette épopée historique que je vais avoir bien du mal à rivaliser et à vous surprendre. Néanmoins grâce à mon manque totalement de mémoire (merci à mon cerveau si souvent embrumé, merci à mon grand âge lol, merci, ...), je vais essayer de reprendre quelques uns des palpitants épisodes de cette rocambolesque et passionnante aventure. (Non je n'en fais pas trop mais m'essaie au même style ampoulé que ces classiques de la littérature romantique - pffft, j'abuse. Pas grave).
A l'heure où j'écris ces lignes je n'ai plus l'ouvrage entre les mains (d'autres amateurs s'étant manifestés), mais je pense pouvoir vous faire un résumé assez fidèle desdites aventures harlequinestes (oui je sais la collection c'est J'ai Lu pour Elle, mais c'est quand même blanc bonnet & bonnet blanc, non ? ), qui comme vous le savez sont toujours pleine de suspens et de beaux jeunes gens. Ahhhh Je m'égare... Que voulez-vous ! C'est la
pasión *(c) Fashion
* !
Revenons à nos tendres héros : Brenna & Connor qui, bien entendu, sont : jeunes, beaux, passionnés, intelligents,  (je peux vous en écrire 3-4 lignes comme cela si vous y tenez, vraiment !) ont du caractère  - il est écossais cqfd, elle, anglaise. Bref les étincelles ne manquent pas.
Nous sommes au Moyen-Age, elle sort de l'emprise de son père pour aller épouser une alliance financière et militaire (bah oui, à la base, l'homme en lui-même importe peu comme d'hab). Connor l'enlève car bien entendu il vous une haïne à MacNare à qui la jeune femme était destinée.
Et là toute la force de ces romans passionnés apparaît ! En plus des sentiments, cette histoire dissimule un drame (dans mes souvenirs d'ado c'est parfois l'homme, parfois la femme) : Connor MacAlistair a vu son père mourir sous ses yeux alors qu'il n'était qu'un enfant !!!!! Quelqu'un a trahi son père -arrrghh - Il cherche à se venger, aidé en cela par ses deux fidèles amis qu'il a aidé à survivre le jour de ce massacre ....
Nota Bene : ces 2 fidèles lieutenants sont bien entendus superbes, en dépit des cicatrices, brulures etc. et l'un d'entre eux permettra à notre romancière de nous laisser sur une superbe fin (allez je spoile un peu : une des petites soeurs de Brenna n'est guère effrayée par la mine patibulaire de ces hommes grand, fort, musclé.... (je ne vous la refais pas, vous connaissez)).
En dépit de tous ces clichés, tout comme pour Chiffonnette, cette lecture ne fut pas désagréable, ni aussi fastidueuse que pour certains. L'histoire est relativement réaliste au niveau historique, les relations anglaises-écossaises sont connus, les notions de Laird sont claires et sans être une spécialiste, je n'ai pas l'impression que de graves erreurs historiques dominent. Là n'est pas vraiment le sujet me direz-vous, puisque c'est avant tout une aventure amoureuse, amour / haïne tout d'abord (bah oui quand même, je vous rappelle que notre héroïne a du caractère), qui nous est contée, mais Julie Garwood ajoute un soupçon de trahison, de folie, ainsi que des moeurs propres à l'époque. Et le mariage ayant eu lieu dès le début de notre histoire, et notre homme en kilt ayant fait rapidement valoir ses droits conjugaux, les galipettes ne manquent pas.
Vous l'aurez compris les clichés ont la part belle dans cette histoire d'amouuuur mais, même si tout est téléguidé, je me suis certainement moins ennuyée que certains d'entre vous. :)

Alors, J'en suis. Et vous ?


Retrouvez les participants et les billets chez Fashion et Chif'.
Repost 0
12 juin 2009 5 12 /06 /juin /2009 12:05
Tout comme l'an dernier, voici une semaine la météo nous a tout d'abord annoncé un temps un peu couvert mais, les différentes équipes se disaient que tout serait pour le mieux, car à quoi bon galoper sous un soleil de plomb lorsque vos méninges cogitent et que des organisatrices machiavéliques vous promènent d'un point à un autre.
Que nenni ! Alors que le soleil avait accueilli nos amies québecoises le vendredi, le ton de la vieille dame changeait radicalement affichant sur ses cartes des ondées qui ne s'y trouvaient pas jusqu'alors.
Résultat : je suis partie avec mon parapluie et ce fut l'idée de génie.
Vous avez ou n'avez pas participé à Books cette année (ou l'an passé), alors je vous propose de chausser nos bottes - euh, vu le temps plutôt les tongs et vos lunettes,et de découvrir qui ou ce nous porte une telle scoumoune ?
Vous avez le droit d'utiliser tous les supports qui vous plaisent, d'appeler vos amis en nombre et d'émettre les plus folles suppositions :)
L'énigme résolue apportera une aide fort précieuse à nos  SGO qui, je n'en doute pas, seront vous récompenser - en l'occurence, je les rassure, je pourvoierai à récompenser les suppositions les plus insolites, imaginatives, réalistes (et j'en passe...) -
A vos claviers !!

Mais revenons un peu plus en détails sur ce qui s'est déroulé samedi dernier, car je sais que vous ne vous en lassez pas et êtes avides de détails afin d'obtenir un prix, qui sait la victoire au cours d'une prochaine édition :-D
Un ciel gris s'est glissé sur la capital et je me précipite dans le métro afin de rejoindre le point de ralliement, marmonant que je vais être en retard. Petit entrainement en grimpant quelques escaliers ; pfft cela ne me réussit pas vraiment la grimpette de bon matin et je dois absolument retourner au sport dans les prochaines semaines. Argh  et en plus je me rajoute une volée de marches, m'égarant dans le point de rendez-vous.....
Mais une fois que je rejoins les premiers arrivés tout s'oublie : sourires, bonne humeur, tout le monde semble heureux de se retrouver, découvrir.
YueYin ne tarde pas à nous rejoindre et à nous remettre l'élément indispensable de cette journée et signe de ralliement de notre équipe  :

(vous le découvrez en l'état après une rude journée et une photo prise à la va vite :s)

 

 

Après la photo sous la pluie, Stéphanie papote avec nous afin de nous faire patienter. Quelques équipes s’exercent au cirage et je jette une oreille à quelques concurrents.

Dernières consignes et enveloppes distribuées ; nous voici lancés.

Pour la Darcy’s team en route vers un café afin de nous mettre au sec, d’échafauder quelques brumeuses théories, de commencer à découvrir l’ampleur du travail intellectuel qui nous attend.

Dès que nous sommes installées, Karine est certaine que nous devons nous rendre Place des Vosges en dépit d’une petite hésitation concernant Dauphine.  

Une partie de l’équipe s’occupe du quizz, l’autre des insolites. Nous établissons un premier résumé des problèmes posés par le quizz et je tente d’appeler mon contact : Magali. Rien. Messagerie (on ne rit pas !! J’apprendrais plus tard que j’ai mal enregistré son n°, à son grand désespoir).

Yueyin dégaine et, à tour de rôle Anne-Laure et Mr Kiki nous servirons de relais téléphoniques (MERCI !!!).

Le temps défile et nous nous  décidons de partir Place des Vosges.

Métro = photomaton. Super !!! Rapidement nous déchantons lorsque la machine avale toutes nos pièces sans daigner nous accorder le moindre flash !

Dans le métro, appel de Fashion qui relaie ses parents, inquiets de ne toujours pas nous voir venir. Si, si, nous sommes en route. Tout va bien.

Les énigmes du quartier rapidement pliés, nous nous dirigeons vers le cimetière de Montmartre où nous projetons de déjeuner.

1er changement de programme car nous tombons nez à nez avec une librairie et profitons de cette rencontre pour effectuer quelques vérifications et essayons d’arracher une photo insolite avec de piètres résultats.

Nouvel appel de Fashion (décidément nos SGO sont aux petits soins avec nous :-D), toujours inquiète. Je la rassure sur nos emplettes et que nous sommes non loin de notre 2nd lieu. Emeraude et Tamara nous y attendent, comptant les chats, s’essayant à la gym et au step afin de se réchauffer. J’essaie de les acheter avec des Stoptout, mais ce maigre présent ne suffira pas à nous faire gagner la boîte de cirage.

Après quelques allers-retours entre les tombes nous sortons satisfaites de cette étape et nous dirigeons vers un nouveau point stratégique : LE DEJEUNER !!!

Dans de grands éclats de rires, Yueyin poursuit ses investigations et nous confirmons notre 3ème étape : le mur des Je t’aime.

Bien au chaud Chiffonnette et Amanda nous attendent dans le café voisin de la place des Abbesses. Petit circuit touristique afin de répondre aux questions correspondantes à cette grande énigme (très facile pour moi qui ai travaillé dans le quartier et qui emmène régulièrement mes visiteurs découvrir le passe-muraille, la maison de Dalida, etc…)

Dernière étape : Saint Sulpice.

Nous y retrouvons une Fashion frigorifiée et finissons rapidement le questionnaire du quartier avant d’achever les insolites.

C’est l’heure. Chemin faisant nous tentons notre chance avec une librairie : échec encore.

Remise des questionnaires, chargement des photos (cette année encore, une carte ne voulait absolument pas donner ces informations – argh ! je suis maudite - )

Nouvelle escale dans un café où nous échangeons avec les autres participants présents, puis décidons d’aller faire une dernière escale touristique car la fatigue se fait sentir et l’air frais promet de nous faire le plus grand bien.

Rendez-vous au restaurant et proclamation des résultats : Pffft les organisatrices disent que mon équipe n'est pas arrivée première cette année ! Difficile à croire vu le nombre d’énigmes résolus, l’absence d’ouverture d’enveloppe de secours…

Les jeux sont faits mais pas une seule fois elles ne nous citent alors qu’elles ont été épatées que nous ayons trouvé la bonne réponse/ adresse rue des Rosiers.

Elles semblent de plus en plus difficiles à satisfaire et les équipes toujours plus difficiles à battre De quoi dois-je me plaindre ?

D’un SLAT si bien rempli que finalement je me dis que c’est peut être mieux que je n’ai pas gagné cette année vu l’état de ma PAL.
Mais bravo à l'équipe Joffrey de Peyrac !!!


Un très grand coup de chapeau aux organisatrices :
Amanda, Chiffonnette, Emeraude, Fashion, Stéphanie
et Tamara. (et leur entourage qui reste  plus ou moins anonyme ;-D ; Alinéa tout le monde te connaît maintenant !)

Pour memo, la liste des équipes de l'édition 2009 avec les liens vers leurs billets :

Equipe Rochester : Lamalie, Cryssilda, Isil, Amy, Magali, Celsmoon, Virginie.

Equipe Joffrey de Peyrac : Marie-Pierre, Gwen, Emma, Pauline, Diane, Yohan, Florence.

Equipe R&M (Ranger & Morelli) : Doriane, Meria, Bladelor, Ramanna, Hydromielle, Marlyse, Rachida.

Equipe Darcy : Marie, Karine, Denise, Odile, Yueyin, Delphine, Béatrice.

Equipe Rhett Butler : Zag, Caroline, Patricia, Pimprenelle, Angua, Liliba, Michèle.

Equipe Edward Cullen : Ori, Charlotte, Leiloona, Lucile, Sébastien, Slo, Brize.  


Repost 0