Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Archives

22 septembre 2012 6 22 /09 /septembre /2012 21:21

2012-09-21-17.07.56.jpg

C'est à un programme toujours aussi varié et chargé que nous convie le Festival America pour son édition 2012.

Hasard  de la programmation, reconnaissance du grand public, nul ne peut encore le dire, mais la foule était au rendez-vous dès vendredi après-midi et cela s'est confirmé aujourd'hui samedi.

Il faut dire que l'invité d'honneur, Madame Toni Morrison, sa gentillesse et son esprit, semble galvaniser la foule !

 

Bref il faut se ruer a minima une heure à l'avance pour obtenir une place.

Saluons ici les efforts de tous les membres, professionnels et bénévoles du Festival, qui n'hésitent pas à tenter de trouver des solutions afin que le plus grand nombre d'entre nous puissent assister aux événements et notamment les interventions de cette invité exceptionnelle. 

2012-09-22-16.21.34.jpg

Vous pouvez retrouver la vidéo de sa première intervention, vendredi, sur le site du Festival America ou via Youtube.

 

Je vous reparle très vite des événements auxquels j'ai pu assister. Pas aussi nombreux que je le souhaitais pour des raisons personnelles, mais je vais garder en mémoire (et vous faire partager) un petit déjeuner magnifique avec Louise Erdrich.

Ce à quoi j'ai pu assister :

* Vendredi 21 septembre

Café des libraires, Ouverture avec Toni Morrison (cf la vidéo ci-dessus)

Scène "In the city" avec Teju Cole, Jonathan Dee, Adam Ross

Café des libraires, "Les chemins de l'existence" - extrait- avec Julie Otsuka ...

* Samedi 22 septembre

Petit déjeuner avec Louise Erdrich

Forum des écrivains "Le rôle de l'écrivain" avec Russell Banks, Louise Erdrich, John Freeman, Nicole Krauss et Luis Sepulveda

Scène "Notre époque" avec Russell Banks, Jennifer Egan, Chad Harbach,Rebecca Makkaï

Grand entretien avec Toni Morrison.

 

Le programme de demain est prêt; reste à savoir si je vais être apte à m'y rendre.

Les premiers ouvrages que j'ai hâte de découvrir sont ceux de Julie Otsuka, Rebecca Makkaï et Nicole Krauss (et bien entendu Louise Erdrich).

Les autres viendront dans un second temps, mais je vous en reparle

Bravo aux traducteurs et bénévoles !!!

Repost 0
Published by Uncoindeblog - dans En promenade
commenter cet article
24 février 2010 3 24 /02 /février /2010 21:30
http://www.decitre.fr/gi/48/9782268064048FS.gifLe roman du Québec / Daniel Vernet. Editions du Rocher, 2008. 181 pages. 2*
6 juillet 1608 : Samuel de Champlain installe son " habitation " sur les bords du Saint-Laurent.
Québec est né. Quatre cents ans plus tard, le Québec fait toujours rêver mais demeure largement méconnu. Les Français y voient un prolongement d'eux-mêmes, maintenu à travers les siècles par-delà la possession anglaise. Le Roman du Québec raconte cette histoire agitée, l'attachement à la vieille métropole et le désintérêt de la France pour ces " quelques arpents de neige ", comme disait Voltaire, la redécouverte de la francité et l'affirmation nationale dans des rapports toujours ambigus avec le reste du Canada.
Je me souviens : la devise du Québec, traduit le riche héritage de ce bout d'Amérique qui parle français.

Autant vous l'avouez tout de suite, voici presque 10 ans que je souhaite aller découvrir le Québec ! Mais, en dépit de ces années je ne m'étais jamais réellement penchée sur la question. Alors que j'ai décidé que cette fois il suffit ! 2010 sera l'année du Québec ! et bien je me tourne vers les ouvrages et guides afin de préparer comme il se doit mon voyage (même si je vais certainement enquiquiner par mes questions quelques blogeuses un jour prochain).

J'appréhendais cet ouvrage à la fois comme une leçon d'histoire et une première ouverture vers le Québec. Si les premiers chapitres ne m'ont pas déplu, la poursuite de ma lecture s'est avérée assez déplaisante.
Je ne peux m'avancer sur le fonds mais au niveau de la forme je dois avouer que Daniel Vernet ne m'a pas du tout convaincu. Il aligne les faits sans avoir cette plume qui font que des livres historiques et parfois même des livres d'histoire bruts ont réussi à me passionner (à en faire mon livre de chevet c'est vous dire). Bref le tout m'a semblé poussif même si je dois néanmoins avouer que j'ai appris de nombreux faits, et me suis rendue compte que les français (peut être est-ce que je généralise beaucoup, mais je ne pense pas tant que cela) connaissent bien mal l'histoire de ceux que nous nommons un peu facilement nos cousins, par le fait d'ancêtres communs (j'ose espérer que vous connaissez mieux votre histoire familiale que le peu de faits appris concernant le Québec).
J'en conclus donc qu'avant de me rendre dans La Belle Province il me reste à potasser un peu plus, et pas seulement au niveau de mon itinéraire de visite car je n'aimerais pas avoir honte de mon inculture.

S'il vous plait les québécoises qui lisent parfois ce blog dîtes-nous que vous n'avez pas (trop ?) honte des français et de nos impairs lorsque nous vous rendons visites ? Je frémis d'avance.

Pour en revenir à l'ouvrage initiateur de ce billet, en me promenant sur la toile, j'ai eu confirmation de ma sensation assez négative via ce billet, cet autre dans un style différent. Comme le
dit fort justement Mimiche cet ouvrage n'a du roman que le titre.
 
Repost 0
Published by Uncoindeblog - dans En promenade
commenter cet article
26 mai 2008 1 26 /05 /mai /2008 21:45

J'étais, une nouvelle fois, en promenade ce week-end.
J'ai eu beaucoup de chance au niveau de la météo... un soleil sur lequel je n'avais pas vraiment compté d'où l'oubli des lunettes adéquates. Mes yeux m'en tiennent rigueur aujourd'hui donc je vais prendre du retard pour la lecture de vos blogs respectifs.

Un petit coucou de mes voisines du dimanche : 
 
Avez-vous une idée de cet endroit dont je ne me lasse pas ?

 

27 mai 2008 - ajout d'indices à la demande de Finette (et de tout ceux qui ne se sont pas exprimés) :

Vous y voyez un peu plus clair ?

Et si je vous parle de remparts ?

Et là ?


Bravo à Finette. C'est bien de Saint-Malo qu'il s'agissait. Ci-dessus, la statue de Surcouf :)


Repost 0
Published by Uncoindeblog - dans En promenade
commenter cet article