Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Archives

4 juillet 2011 1 04 /07 /juillet /2011 06:43

CaillebotteDans l'intimité des frères Caillebotte. Peintre et photographe.

Musée Jacquemart-André

!!! Jusqu'au 11 juillet 2011 !!!

 

Si vous n'avez pas encore vu cette exposition, il vous reste encore quelques jours pour y rémédier. Vu les délais d'attente (quasi 2 heures en ce dimanche matin), je ne peux que vous recommander d'acheter un billet coupe file si vous souhaitez réellement voir l'exposition.

C'est la première fois que je vois une telle file au musée Jacquemard-André, c'est vous dire.

Comme les salles d'exposition temporaire sont assez petites, la capacité d'accueil est d'à peine 150 personnes d'où l'attente et des conditions de visibilité parfois un peu sommaire. Une nouvelle fois, de la patience cette exposition vous demandera :)

En dépit des conditions pratiques c'est une superbe exposition et je m'en serais voulu de la rater.

J'aime depuis belle lurette ce peintre -Gustave Caillebotte-  (même si j'ai découvert que ces portraits m'indifféraient en général, mais j'y reviens) et le découpage* de l'exposition couplée à la passion tardive de son frère pour la photographie renforce la présentation des oeuvres du frère le plus connu.

Ici la très belle bande annonce du site officielle : http://www.culturespaces-minisite.com/caillebotte/09videos.html

 

*

1. Paris en perspectives.

2. Dans l'intimité des Caillebotte.

3. Les plaisirs du jardin.

4. Le paysage moderne.

5. Au fil de l'eau.

 

Alors n'espérez pas y trouver les plus connus, mais ces oeuvres émanant pour la plupart de collections particulières sont un manifique regard sur l'artiste et ont le mérite, grâce au travail réalisé pour l'exposition, de nous montrer 5 facettes des frères. On découvre également que Martial semble s'être inspirer du travail de son frère pour mener à bien sa passion de la photographie ; même s'il s'agit d'images "intimes" , elles montrent la complicité des frères et un aperçu de la vie d'une famille bourgeoise en cette fin XIXème.

Alors, bien entendu, certains visiteurs seront déçus : par l'absence de certaines oeuvres, les délais d'attente et les conditions de l'exposition d'une manière générale, mais j'ai pris, pour ma part, plaisir à découvrir cette exposition et plus particulièrement certaines oeuvres dont Les capucines qui reste le tableau qui a retenu mon attention en dépit d'un audioguide qui s'épanche sur les orchidées (fort belles au demeurant) , qui n'ont pas la grâce de cette toile pour moi. Les Soleils sont également magnifiques

Capucines - Caillebotte

 

Ainsi que je le mentionnais, le travail d'intérieur des portraits ou portraits tout courts m'ont, en général, laissé froide. Seul Le déjeuner m'a un tantinet attiré du fait de la perspective et de la rupture  de l'équilibre. Les photographies ont davantage attiré mon regard dans cette salle.

 

Les dernières salles consacrées au plaisir nautique sont superbes et le jeu du triptyque réalisé initialement pour la maison familiale est agréablement mis en valeur. Je vous laisse juger, même si vous n'êtes ni dans les conditions et que le niveau des couleurs n'est sans doute pas à la hauteur.

Caillebotte - Pêcheur au bord de l'YerresCaillebotte - Baigneur s'apprêtant à plongerCaillebotte - Les Périssoires

Pêcheur au bord de l'Yerres - Baigneur s'apprétant à plonger - Les périssoires

(cliquer sur les images pour les voir en plus grand)


La luminosité, le reflet du soleil notamment dans la première toile sont pour moi un enchantement ; les couleurs semblent briller. L'ensemble est juste superbe à mes yeux.

 

Je ne résiste pas à vous montrer une autre toile fruit des passions de Gustave Caillebotte :

Caillebotte - Régates à Argenteuil

Une nouvelle fois le rendu des couleurs n'est pas exacte mais l'oeuvre donne un regard sur le travail de l'artiste.


NB : Je sais que je n'ai pas mis de photos de Martial, mais ce billet est avant tout un rappel aux retartadaires pour cette exposition et vous les découvrirez  : de visu,  en vous promenant sur le site cité plus haut ou dans le très beau catalogue de l'exposition que j'ai, bien entendu , acquis.

Nul regret pour moi car je voulais ce catalogue, mais il est toujours dommage de voir le peu de reprographies sous forme de carte postale pouvant s'adresser à un public plus large. Il est certain que si elles avaient existé je n'aurais pas hésité à en acquérir pour les partager avec mes amis

 

http://www.gustavcaillebotte.org/

Un avis ici

Dans l'intimité des frères Caillebotte. Peintre et Photographe, 25 mars - 11 juillet 2011, Musée Jacquemart-André, Paris

Repost 0
Published by Uncoindeblog - dans Sorties
commenter cet article
26 décembre 2009 6 26 /12 /décembre /2009 10:16

Tous les bénéfices vont à des associations. Soyez nombreux !  Nous nous y verrons peut être car je vais y retourner :)
Les infos. Quelques photos du spectacle (costumes délirants). Critique.

Repost 0
Published by Uncoindeblog - dans Sorties
commenter cet article
13 octobre 2009 2 13 /10 /octobre /2009 20:50
Louis C. Tiffany - Vitrail "Magnolias", c. 1900. Verre, plomb
St. Petersbourg, Musée de l’Ermitage. © Photo: Yuri Molodkovets

Exposition Louis Comfort Tiffany : couleurs et lumière - Musée du Luxembourg - 16 septembre 2009 - 17 janvier 2010.
Toutes les informations sont dont 3 vidéos


Exposition conçue par le Musée des beaux-arts de Montréal. Après Paris, l’exposition sera accueillie à Montréal au musée des beaux arts du 11 février au 2 mai 2010 et à Richmond (EU) au Virginia Museum of Fine Arts du 29 mai au 15 août 2010.


C'est par un sourire que j'ai commencé cette exposition :). Alors que je lisais la biographie de Louis Comfort Tiffany, un couple discutait derrière moi. "-Tiffany, il n'a pas fait des bijoux ? -Je crois que oui..." et autres phrases toutes aussi savoureuses qui laisaient entendre que ce couple était entré par hasard (?). Je ne sais mais j'espère que cette exposition aura répondu à leurs questions et leur aura plu.
Pour ma part, je ne suis pas totalement une inconditionnelle de Tiffany, mais me suis laissée tenter malgré le fait que je trouve les expositions temporaires organisées dans cet espace souvent décevantes : - impossible de prendre du recul afin de voir les oeuvres de Botticelli tant la foule était dense, - une réunion époustouflante d'oeuvres de Modigliani mais des locaux sombres et des espaces parfois ne permettant ni la circulation, ni le recul. Bref je me suis parfois privée de leurs expositions à la vue de la déception des conditions de visite.

Verdict :
Comme d'habitude la première pièce est quasi inaccessible, et je slalome de gauche à droite , ne pouvant rester très longtemps devant quelques oeuvres d'artistes français 
dont Tiffany va s'inspirer dont Gallé (mon chouchou).
Le jour est assez bien choisi puisque je parviens néanmoins à voir l'ensemble des oeuvres de près ou de loin. Seul l'espace de quelques bijoux et petites pièces coincées dans des vitrines d'angle posent soucis au niveau de la circulation.
L'exposition est agréable, même la moquette est au motif de Tiffany :-D.

[Source : http://www.lemondedesarts.com/DossierGalle.htm]

Dans un espace réduit, disons environ 4 pièces différentes pièces et époques de l'atelier de Tiffany sont exposées.
D'abord les influences extérieures, le goût et l'art de la peinture de l'artiste est tout d'abord mis en avant via différentes pièces dont :
Fenêtre du "Bella Apartment" c.1880. Verre, plomb. New York, The Metropolitan Museum of Art,
Don de Robert Koch, 2002.© Photo: The Metropolitan Museum
.

que j'ai trouvé tout simplement magnifique par sa "simplicité" et son jeu de couleurs.
Des pièces importantes de par leurs tailles sont exposées dont des vitraux religieux on non ainsi qu'une collection de lampes aux différents motifs. Tout le processus du travail des vitraux est clairement expliqué. On découvre grâce à cet artiste le renouveau de ces pièces.
J'ai retenu que cet homme fut un esprit créatif et sut utiliser les innovations de son siècle dont La Fée électricité à son escient, mais également qu'il prit la peine de s'entourer dans son atelier d'artistes doués.
J'ai découvert que Tiffany avait réalisé des paravents pour théières ; si, si, je ne plaisante pas, 2 modèles sont présentés. Art commercial ou fantaisie de l'art je l'ignore mais j'ai du mal à percevoir l'utilité d'une telle oeuvre.

Une exposition agréable mais ainsi que je l'ai mentionné, un peu onéreuse de par l'espace (cela s'explique par les pièces présentées) et je conserve mon amour pour Gallé, estimant Tiffany un peu trop proche de l'esprit $. Mais il faut bien vivre :s.
Repost 0
Published by Uncoindeblog - dans Sorties
commenter cet article
12 septembre 2008 5 12 /09 /septembre /2008 06:21
Après les nombreux teasing vus sur certains blogs (billets comme post it), voici le compte rendu, non contrôlé, de notre soirée.
Et c'est là que certains & certaines vont regretter d'avoir été trop épuisés (d'autres ont de vrais mots d'excuses
;-D) pour suivre le groupe des 7 blogueuses parties dans la ferme intention de rire, chanter et danser (si, si, si). Bref vous l'aurez compris vous avez loupé le droit de faire de belles vidéos !!
Plus sérieusement, pour ceux qui se réveillent, voici ce que nous sommes allées voir :

Mamma Mia !
Sophie a été élevée par sa mère Donna, sur une île grecque. La jeune femme est très amoureuse de Sky, avec qui elle va se marier. Elle découvre dans le journal intime dérobé à sa mère, qu’elle a trois pères potentiels. En secret elle les invite. Les retrouvailles entre Donna et Sam, Harry et Bill ne seront pas de tout repos. De plus les deux amies dessalées de Donna, avec qui elle forma un groupe rock, pimentent la situation. Sans parler du futur époux de Sophie, qui aurait aimé être mis au courant et vit très mal cette situation. Malgré le décor paradisiaque, c’est le mariage même de Sophie qui est mis en péril.
Et alors ??? [Non Zorro n'est pas arrivé. Oups je me suis trompée de scénar,  une nouvelle fois, pardon]
Sur un scénario léger, des chansons d'Abba viennent coller au texte ; ces textes sont interprêtés avec plus ou moins de bonheur et de réussite  en fonction de leur difficulté par les acteurs du film.
Et bien je vous confirme que nous avons passé un excellent moment, mais je pense que cela était vrai pour toute la salle (complète en ce jour de sortie). Je n'avais jamais vu cela : le public applaudissait les reprises de certains titres ! Je dois avouer que je n'étais pas en reste :) et, dès le début je me suis fais réprimander par une de mes comparses car je me dandinais un peu trop (pftt, manque de sens du rythme, jalousie, allez savoir :-o). Fort heureusement assise à côté d'une inconditionnelle qui s'est passée en boucle, depuis plusieurs mois, la BO, je ne me suis pas privée de chanter lol
Comme je vous le disais ce film est un réel moment de complicité avec les spectateurs grâce aux reprises de tubes, mais également via des acteurs que nous connaissons bien . Et plus particulièrement un qui, grâce à un torse dénudé, et en dépit de la situation, continue de faire craquer une certaine blogeuse --> je suis certaine qu'elle va  avouer sa faiblesse dans son billet, mais si ce n'est pas le cas, faites preuve d'imagination et donner moi son nom ainsi que celui de l'acteur concerné ! lol

Tout un chacun peut se retrouver dans ce film via la complicité qui unit un groupe de copines par exemple. Et que font-elles ?
 Elles picolent un peu, se racontent quelques anecdotes...
et, font la fête !!!

Bref, à part si vous n'aimez pas Abb
a, allez-y vite ! Ce film va vous donner la pêche pour les heures qui suivent et vous n'aurez qu'une envie : chanter, danser... et repartir en vacances au bord d'une belle plage de sable fin. Aaargh la vie est trop difficile :-(
Et si ce n'est pas encore fait, cliquer chez (par ordre alphabétique) :
Amanda, Caro[line], Chif', Emeraude, Fashion & Stéphanie, mes comparses pour cette soirée  pour d'autres impressions, photos, liens. Pour ma part, je ris d'avance à la pensée de leurs proses et j'arrête là mes bavardages afin de ne pas tout vous raconter et de ne pas vous lasser. lol
Repost 0
Published by Uncoindeblog - dans Sorties
commenter cet article
10 mai 2008 6 10 /05 /mai /2008 07:15
Je suis allée voir 2 films dont la sensibilité m'a beaucoup touché. Ce long week-end (en France, et ailleurs) sera peut être pour vous l'occasion de les voir - je sais que la présence du beau temps n'incite pas aux salles obscures, néanmoins...
Leur thématique est similaire : la communication au sein de la famille, les non dits et les souffrances personnelles. Leur traitement est totalement différent, le premier est allemand-français, le second italien.

Il y a longtemps que je t'aime / Philippe Claudel, 2007. Je sais que ce film est sorti depuis plusieurs semaines (mois même) mais je ne peux m'empêcher de vous en parler, tant il m'a plu à différents niveaux.
Synopsis :
Pendant 15 années, Juliette n'a eu aucun lien avec sa famille qui l'avait rejetée.Alors que la vie les a violemment séparées, elle retrouve sa jeune soeur, Léa, qui l'accueille chez elle, auprès de son mari Luc, du père de celui-ci et de leurs fillettes.
Oui j'ai joué les madeleines, mais ceux qui sont allés au cinéma avec moi savent bien que ce n'est pas une première. Cela n'en demeure pas moins un excellent film avec de très bons acteurs, des vies de tous les jours brisées par le silence, la volonté d'oublier, de cacher et qui font prendre des décisions liées à l'ignorance.
Le tout est filmé avec une grande humanité, consacré à la reconstruction des personnes après un drame - quelqu'il soit et si minime pourrait-il apparaître à vos yeux - .
Comme moi peut-être dès les premières minutes vous laisserez-vous happer par la musique et les images/personnages (je connaissais la raison de l'emprisonnement ayant vu les bandes annonces), vous laisserez vous gagner par l'émotion, les moments de doute et d'espoir grâce à des petits riens.  Rassurez-vous vous ne sortirez pas désespéré de ce film, même si aux yeux de
ma lecture quotidienne, cette chute semble un déni. Comme d'habitude, je ne suis pas d'accord avec eux. :-D

Cia Stefano / Gianni Zanasi, 2008 semble beaucoup plus léger, même s'il traite des relations familiales également, de la construction de l'être humain - ici aussi -.
Synopsis :
Stefano Nardini, un air d'adolescent malgré ses trente-cinq ans, vit sa bohème à Rome. Il est guitariste dans un groupe qui rencontre des difficultés à être reconnu. Le jour où il découvre dans le lit de sa petite amie le guitariste d'un groupe qui monte, la déprime le gagne. Il retourne dans sa famille, loin, près de Rimini, région riche et industrieuse, où l'on ne perd pas son temps en chimères. Son frère Alberto a repris la tête de l'entreprise familiale qui produit des sirops et des conserves de fruits. Michela, sa soeur, a abandonné la fac pour suivre sa passion : elle travaille dans un parc aquatique où elle s'occupe des dauphins. Toute la famille salue le retour du fils prodigue. Mais sous une apparente harmonie, rien ne va. Alberto vit dans un stress infernal ; il est en train de divorcer et l'entreprise est au bord de la faillite.
Je vous rassure ce n'est pas triste car la folie italienne (l'extériorisation, les propos enflammés etc...) domine dans ce film. Les personnages sont parfois incongrues, mais la joie de vivre demeure.
Différent je garde néanmoins une préférence pour "Il ya longtemps que je t'aime", certaines imperfections (à mes yeux, je ne suis pas spécialiste) de Stefano m'ont donné l'impression de quelques longueurs.

Comme pour les livres, le dernier mot sera : Ne vous arrêtez pas à la bande annonce !!! (pas plus qu'au synopsis d'ailleurs ;-D)

Repost 0
Published by Uncoindeblog - dans Sorties
commenter cet article