Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Archives

30 juillet 2008 3 30 /07 /juillet /2008 21:15
L'incroyable histoire de Mademoiselle Paradis / Michèle Halberstadt. Albin Michel, 2008. 172 pages.
A dix-sept ans, Maria-Theresia von Paradis est un être d'exception : fille unique du conseiller de l'impératrice d'Autriche, pianiste virtuose, belle et aveugle. Lorsque son père fait appel au célèbre Mesmer qui soigne par magnétisme, elle découvre la passion et toutes les émotions dont sa cécité la protégeait. Au siècle de Mozart et de Salieri, un roman lumineux où tout est dit des sentiments, du destin et de la liberté.
En discutant de la lecture qui m'avait accompagnée jusqu'à Toulouse Florence m'a signalé que ce roman ne faisait pas l'unanimité chez les bloggueurs qui l'avait reçu. Comme bien souvent je n'en avais guère le souvenir et j'ai terminé cette lecture tranquillement.
Comme je le signalais de prime abord, je l'ai vécu comme un intermède musical - dans une vie antérieure j'ai vécu avec la musique, avec des gens passionnés par cet art - et les relations de Maria-Theresa avec son piano me parlaient plus que de raison. Je me suis souvenue de mon professeur qui nous avait parlé pour la première fois de Scriabine et de la synesthésie, et je me glissais dans cette lecture et dans ce jeu de couleurs, dans les sensations que Mademoiselle Paradis pouvaient éprouvées.
Pour les personnes non férues de musique, bul besoin de prendre la fuite. La musique est le moyen de communication de l'héroïne, sa vie, sa relation essentielle dans une vie repliée sur elle-même, mais il ya autre chose dans ce roman. C'est justement son ouverture au monde, à la vie, à l'amour qui va lui faire prendre conscience d'un monde autre que celui dans lequel elle vit depuis une 20aine d'années. C'est une véritable éclosion à laquelle nous assistons.
Bien entendu cet ouvrage a également ses faiblesses, mais il reste un bon moment de lecture, facile et rapide (pour les plus paresseux ou ceux dont la PAL penche dangeureusement).

Je viens d'aller voir et effectivement les avis sont controversés ;-D, mais c'est réellement ce qui fait le charme de la lecture et des échanges que nous avons. Voici ceux de Anne et Michel.
Et merci à Fashion qui l'a déjà oublié (pour reprendre la phrase de Michel), mais m'a mis ce livre entre les mains.

Partager cet article

Repost 0
Published by Uncoindeblog - dans Un peu de lecture
commenter cet article

commentaires

sylvie 12/09/2008 15:38

J'ai lu ce roman pendant l'été et je l'ai effectivement trouvé très agréable à lire. C'est une biographie romancée sensible, qui m'a fait découvrir un personnage intéressant et attachant que je ne connaissais pas du tout.

Uncoindeblog 12/09/2008 20:50


Oui c'était vraiment sympathique cette lecture, mais nous sommes pas unanimes sur le sujet :o)


Lou 20/08/2008 16:33

Pour l'instant c'est peut-être mon préféré dans la sélection Landerneau, même si nous sommes assez peu à être enthousiastes !:)

Uncoindeblog 21/08/2008 20:59


Il en faut pour tous les goûts ;-D. Je n'ai pas lu toute la sélection, mais cette lecture fut plaisante.


Anne 31/07/2008 15:59

Les avis sont contreversés, mais par contre personne ne l'a trouvé complètement nul...c'est déjà bien ;-)

Uncoindeblog 04/08/2008 21:07


C'est plus agréable d'écrire un billet dans ces conditions : d


Caro[line] 31/07/2008 15:54

Je n'ose même pas dire que c'est un bon moment... juste un moment. Pas mauvais mais pas non plus forcément bon. Une lecture qui glisse... sans plus. (Et je suis fâchée que tu ne fasses pas un lien vers mon billet.) (Oui, je sais, tu as eu la flemme.) (Je fais la tête.) (Oui, je sais, tu en es ravie.)

Uncoindeblog 04/08/2008 21:06


Rien à ajouter ! MDR


Stéphanie 31/07/2008 07:42

c'est par contre un moment qu'on oubliera vite à mon avis

Uncoindeblog 04/08/2008 21:05


Laissons passer le temps nous verrons bien. Peut être pas Le livre de l'année mais un moment de lecture toujours plus agréable que "Comment j'ai..."
Celui-là remarque, je crois que je vais me souvenir que je n'ai vraiment pas accroché :(