Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Archives

23 août 2009 7 23 /08 /août /2009 08:33
L'ombre de l'oiseau-lyre / Andrés Ibañez. Roman traduit de l'espagnol par Antoine Martin. Au Diable Vauvert, 2006. 519 pages
Qui est réellement Adénar ? Le prince qu'il prétend être, ou un pauvre fou aux souvenirs troublés ? Sa quête aventureuse va le conduire à rencontrer un milliardaire de quatorze ans et autres personnages extravagants, et à pénétrer les mystères du vieux palais Turpestis, jusqu'à découvrir le secret de la cité de Floria...
Dans ce roman envoûtant, où les fées croisent des psychiatres, où les mages rencontrent des fonctionnaires kafkaïens, où les alchimistes fréquentent des clubs anglais, Andrés Ibañez mêle l'univers des contes au récit fantastique et à la science-fiction, pour rendre un magnifique hommage à la littérature et au merveilleux.

Ce livre est tout d'abord un titre enchanteur et une superbe envolée au niveau de la couverture (seule mention trouvée OFF/ Paris) ; bref de quoi attirer tout lecteur qui se respecte, plus particulièrement, quand une lectrice et une future lectrice en discutent devant vous. Vous l'aurez compris, je me suis laissée influencer et suis loin de regretter le temps passé en compagnie de l'imaginaire d'A. Ibañez.
Il a su créer avec une certaine harmonie des pages parcourues par l'histoire d'Adénar, le prince qui a perdu 1) son imagination dirons-nous dans son monde, 2) sa mémoire dans ce nouveau monde dans lequel il se trouve "projeté".
Il mêle avec joie les images du fantastique et du féérique, à des images d'un monde contemporain pourvu d'un gouvernent libéral en apparence, mais qui se révèle beaucoup plus totalitaire qu'il n'y paraît, où tout est loin d'être harmonieux et où l'opulence pour tous n'est, comme dans toute société, que l'apanage de certains. Il fait la part belle aux personnes éclairées qui réfléchissent par elle-même, s'intéressent à leur passé et futur, conscient que leur présent, de leurs actions et réflexions parfois philosophiques ou simplement sensées. Le tout se trouve relié par le passage de la vie d'enfant-ado à celle d'adulte grâce à la quête de son personnage principal.
Un joyeux fourre tout pour les yeux de certains mais qui va parvenir à vous accaparer au fil des pages qui nous entraînent dans cet espace irréel et magique. Bref si vous êtes un peu désarçonné par les premiers chapitres, je n'aurai qu'un seuil conseil : tenter coûte que coûte de poursuivre votre lecture.
Par contre, tout comme Chiffonnette, l'Epilogue ("consistant" en pages) ne m'a pas satisfait et laisse réellement une impression d'inachèvement. De nombreuses questions restent en suspens. Je veux bien que notre imaginaire soit sensé trouver la suite, mais certaines attendaient réellement la plume de l'auteur.

Partager cet article

Repost 0
Published by Uncoindeblog - dans Traduit de l'espagnol
commenter cet article

commentaires

Karine :) 28/08/2009 04:13

Bon... je sais où le trouver maintenant!! Thanks :))

Uncoindeblog 29/08/2009 15:05


Ravie que tu ne l'es pas achetée avant de le trouver dans ta BAL.


Karine :) 26/08/2009 01:33

Je veux le lire depuis un bon moment, celui`-là! Je l'avais mis dans ma liste challenge... 2008!!! On le trouve dans quelle section, en librairie?? SF? Littérature?

Uncoindeblog 29/08/2009 15:04


Dans ta PAL lol


chiffonnette 23/08/2009 09:14

Et bien nous sommes d'accord!

Uncoindeblog 25/08/2009 15:43


Tout à fait dame Chif.