Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Archives

3 octobre 2012 3 03 /10 /octobre /2012 06:59

http://static.decitre.fr/media/catalog/product/cache/1/image/9df78eab33525d08d6e5fb8d27136e95/9/7/8/2/8/1/1/2/9782811205386FS.gifSuccubus Heat / Richelle Mead.Traduit de l'anglais (Etats-Unis) par Benoît Domis. Bragelonne (L'ombre de Bragelonne), 2010. 356 pages. 4,5*

Georgina Kincaid est un vilain, vilain succube : depuis sa rupture avec l'auteur de best-sellers Seth Mortensen, elle est devenue si insupportable que son patron Jerome, l'archidémon de Seattle, décide de la " prêter " à l'un de ses rivaux... et de lui faire jouer les Mata Hari. Mais Jerome est enlevé et Georgina perd ses pouvoirs ! Point positif : rien ne l'empêche plus de coucher avec Seth sans l'estourbir - sauf un détail: sa nouvelle petite amie.
Georgina semble être la seule à vouloir retrouver Jerome, et elle a peu de temps avant que l'enfer se déchaîne..

 

Alors que les précédents épisodes de Succubus m'avaient parfois laissés sur ma faim, j'ai été agréablement surprise à la lecture de ce quatrième opus. Si l'histoire reste "la même", le style m'a semblé plus enlevé, j'ai perçu moins de temps morts et si, quelques évidences ou quelques personnages sentaient le soufre avant la chute de cet épisode, je dois avouer que j'ai aimé suivre les aventures de Georgina, qui se retrouve pour un temps limité toujours immortelle, mais sans maître direct et sans ses addictions. Enfin c'est vite dit, car notre héroïne a quelques siècles d'expériences derrière elle et, même si elle ne maîtrise pas toujours ses cheveux, son expérience de séductrice et des jeux de l'amour ne l'empêchent en rien de mener à bien son existence.

Georgina n'en reste pas moins prise entre bien des feux : ceux des démons qui se déchirent pour obtenir le territoire de Jérome, ceux de ses amitiés, de ses amours et de ses relations amicales et professionnelles. Elle n'a que fort peu de temps pour parvenir à retrouver Jérome si elle ne veut pas affronter un nouveau chaos dans son existence ; le fait que la durée soit aussi réduite est sans doute pour beaucoup dans l'interêt que j'ai pris à cette lecture. Le côté amusant vient également de la perte de pouvoirs de ces immortels qui se retrouvent en partie perdus : Georgina a peur de beaucoup de choses auxquels elle ne pensait pas jusque là. Le simple fait de traverser la rue ou d'affronter les autres automobilistes dans des rues encombrées l'angoissent. Bien entendu, elle ira au-delà de tout cela et la présence de Seth, l'encourageant et la soutanant lui font passer bien des caps.

On retrouve dans ce volume bon nombre de protagonistes déjà rencontrés dans les épisodes précédents. L'auteur affirme davantage la structure de son histoire et l'orientation de ses personnages.

Reste à lire les derniers volumes, même si je sais déjà que la chute risque de me décevoir quelque peu, si j'en crois Karine :).

 

Lebillet de Karine :), Emily, Blandanou

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires