Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Archives

29 janvier 2011 6 29 /01 /janvier /2011 18:35

http://www.decitre.fr/gi/80/9782253008880FS.gifLes trois mousquetaires / Alexandre Dumas. Le Livre de Poche, 2009. 4 * 

Aux trois gentilhommes mousquetaires Athos, Portos et Aramis, toujours prêts à en découdre avec les gardes du cardinal de Richelieu, s'associe le jeune gascon d'Artagnan fraîchement débarqué de sa province avec pour ambiton de servir le roi Louis XIII. Engagé dans le corps des mousquetaires, d'Artagnan s'éprend de l'angélique, Constance Bonacieux. En lutte contre la duplicité et l'intrigue politique, les quatre compagnons trouveront en face d'eux une jeune anglaise démoniaque et très bele, Milady, la redoutable espionne du Cardinal. D'Artagnan seul échappe à ses agents. Mais rapportera-t-il à temps à la reine de France, Anne d'Autriche, les ferrets qu'elle a remis à son amant, le duc de Burkingham ?

 

Les trois mousquetaires étaient quatre pour ceux qui l'ignorent encore. Alors pourquoi ce tour de passe passe ? Telle est la question que tout enfant (enfin pré-ado se pose). Simplement parce que celui autour duquel l'histoire tourne n'est pas membre de la garde des mousquetaires du roi de prime abord et ne le deviendra que dans le dernier tiers du roman. Non je ne dénature rien en racontant cela, même si vous ne l'avez pas encore lu. Il n'est jamais trop tard car il s'agit (j'entends déjà des cris d'horreur mais ils me laissent indifférentes, je l'avoue) de ma première lecture de cette oeuvre de Dumas.

Et oui, j'ai toujours esquissé au grand dam de certains membres de ma famille, la lecture de classiques. Après avoir enfin lu Jane Austen grâce à certaines blogeuses clamant haut et fort leur passion (on a noté depuis que d'autres leur ont emboité le pas et je m'interroge sur les ré-éditions vues ces derniers temps ; quel est la part de l'influence de la blogosphère ? Les mêmes crient leur amour pour Dumas. Le même effet boule de neige va-t-il se réaliser sur les blogs ?)

Bref me voici lancée à la suite de ce jeune gascon d'Artagnan, montant de sa province, muni des recommandations de ses parents et d'un animal endurant mais dont la crinière et la couleur provoquent rires et quolibets. Alors, lorsqu'on est jeune et téméraire il n'en faut guère plus à un jeune homme pour répondre à ce qu'il prend souvent à tort comme une provocation ou une moquerie. De quipropos en quipropos, le voici prêt à enchaîner les duels face à 3 mousquetaires dont il admire l'uniforme et la bravoure. Mais sa propre bravoure et son respect va transformer ces duels en amitié fraternelle et irrévocable entre les 4 hommes ; les 3 mousquetaires adoptant sans retours ce benjamin prêt à en découdre avec la vie et qui complète admirablement le groupe, chacun ayant un portrait fort disctinct, ainsi qu'une histoire qui joueront un grand dans les pages de leurs aventures.

Grâce à la plume de Dumas, et à la fougue de d'Artagnan comme  à son art de se retrouver dans des situations étonnantes et prêt à en découdre avec tous les opposants à ses souverains, prompt à se battre en duel pour les beaux yeux d'une femme comme pour son honneur - à l'image de ses compagnons -, l'auteur nous entraîne à sa suite dans les pages de l'histoire. 

Il nous donne à voir l'intimité des plus grands, les tribulations de la Cour entre les manipulations de Richelieu montant le Roi contre la Reine, étrangère à son royaume comme à son royal époux. Il joue avec l'histoire et nous entraîne à sa suite pour notre plus grand plaisir, enchaînant les faits d'armes, l'histoire, les intrigues politiques ou amoureuse, les amitiés et l'insolence de la jeunesse. 

Il sait également créer des personnages savoureux, au caractère tranché, parfois fort mystérieux ce qui permet au lecteur de ne pas s'ennuyer tant les événements se croisent ou les mystères du présent ou du passé tardent à se dévoiler. Enfin il a l'art et la manière de créer des personnages retors dans ceux créés pour être les vilains : avec, en tête, Milady bien entendu, panthère, appat, fine mouche, usant de ses talents de tragédienne et semblant être l'être impossible à abattre. Et pourtant....

 

Mon binôme involontaire dans cette lecture : Hydromielle. Bientôt, sur vos écrans, le billet de Karine :) et, un jour, celui de Stéphanie .

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Uncoindeblog - dans Un peu de lecture
commenter cet article

commentaires

yueyin 03/02/2011 22:07



hihi mais delphine, il faut lire de la sf et des polars et des classiques et... il faut TOUT lire :-))))



Uncoindeblog 06/02/2011 09:11



Et avoir des PAL gigantesques, c'est cela ?



Le Papou 30/01/2011 21:41



Pas en retard mais certainement beaucoup plus jeune !



Uncoindeblog 06/02/2011 09:08



Merci ;0)



Stephie 30/01/2011 18:37



C'est un roman que j'ai adoré et que je relirai sans doute un jour. Moi, c'est le Comte de Monte-Cristo qui m'attend !!



Uncoindeblog 30/01/2011 21:38



Ah je vais le lire.... un jour.... Tu mes tentes là !



yueyin 30/01/2011 18:15



Ahhhh Dumas... je l'ai tellement lu et relu, c'est bondissant, allègre, drôle :-))) tu ne regrette pas ton incursion du côté des classiques alors ? :-)))



Uncoindeblog 30/01/2011 21:37



Mais non, mais non. Et vraiment je vous suis infiniment reconnaissante de me "pousser" à lire ces classiques. Sinon, n'écoutant que ma flemme
j'irai lire des polars et de la SF.Grâce à vous je lis, découvre également des auteurs contemporains. Vous êtes parfait(e)s dans votre mission... LoL



Stéphanie 30/01/2011 09:17



hiiiiiiiiiiiiiiiiii tu aimes Dumas :))


 



Uncoindeblog 30/01/2011 21:35



Pas autant que toi, c'est certain ;-D