Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Archives

9 janvier 2013 3 09 /01 /janvier /2013 17:00

http://static.decitre.fr/media/catalog/product/cache/1/image/9df78eab33525d08d6e5fb8d27136e95/9/7/8/2/9/0/5/1/9782905158666FS.gifLes chroniques d'Alvin le Faiseur . 2, Le prophète rouge. 3, Lapprenti. 4, Le compagnon / Orson Scott Card. Traduit de l'américain par Patrick Couton. L'Atalante, 2004-2008 (La dentelle du cygne). 405 + 441 + 491 pages. 4,5*

 

Voici un peu plus de deux ans, j'avais découvert le premier volet des aventures d'Alvin le Faiseur, qui m'avait captivé.

Dans ces différents volumes bon nombre des thématiques déjà évoqués sont à nouveau présentes, et j'ai pris plaisir à retrouver les personnages et à découvrir la suite des aventures d'Alvin, de sa famille et de tous ces gens (bons ou mauvais) qui l'entourent.

Certes, je n'ai pas retrouvé la qualité de l'écriture dont je m'étais fait l'écho dans les premières lignes du billet cité, mais ces romans sont de bonne facture et le lecteur se laisse prendre au jeu et, l'envie de savoir ce qu' Orson Scott Card leur réserve, m'incite à lire les derniers volumes (le volume 5 m'attend au bout de ma table ).

Nous allons donc retrouver Alvin et ses compagnons mais également suivre en semi accéléré la vie d'Alvin que nous découvrons à 10 ans dans le second volume. C'est avant tout un temps d'initiation que va vivre Alvin. Alors qu'il se dirige vers le village qui l'a vu naître en vu de son apprentissage, sa vie va se voir bouleverser dans ses projets comme par les rencontres qu'il va faire.

Ce volume est à mes yeux, un formidable chant d'amour pour la nation indienne et les souffrances endurées alors que la conquête des grands espaces commencent à faire rage, que les colons souhaitent apporter leur culture et leur manière de vivre. Cela permet à l'auteur de montrer la difficulté de l'adaptation de nations coexistentes, Comment l'homme peut être facilement manipulable grâce à quelques ficelles habilement tirées et à des personnes sachant s'exprimer ou tirer partie de la fièvre qui peut s'emparer des hommes, par ses peurs et ses espoirs dans la vie ou par avidité. Bien entendu nous retrouverons ces notions dans les volumes suivants par le fait du petit frère d'Alvin, Calvin, et au travers de bien d'autres personnages : Napoléon (mais oui) ou plus proches de nos personnages : Harrison dit Tippy Canoë. En effet, c'est Harrison qui est au coeur des aventures/mésaventures qui font se dérouler dans le volume 2 et vont entraîner Alvin à découvrir la vie des Indiens grâce au prophète rouge. En l'écoutant, en vivant avec lui et son frère, Alvin commence un apprentissage, celui de Faiseur et d'homme.

Un apprentissage qu'il poursuit mais au sens commun, puisque c'est son métier de forgeron (tout un symbole dans le choix de ce métier) qu'il apprend dans le 3ème volume. Ce n'est plus la nation indienne qui est au coeur de ce volume, mais les noirs. L'esclavage qui fait rage et les débats qui opposent les pro et les anti commencent à lancer leurs premiers feux. Alvin y est mêlé bien malgré lui et ne restera pas insensible car il découvre une autre vision de la vie, des méfaits du défaiseur. Mais l'esclavage n'est pas le seul obstacle pour notre jeune héros - nous le suivons de 11 à 19 ans cette fois -, il poursuit son apprentisage de l'âme humaine, des rencontres avec ceux pourvus de talents ou pas, des hommes qui réfléchissent ou qui ont simplement une ouverture d'esprit différente ou moins avides que les autres. C'est pour l'auteur l'occasion de créer des événements qui seront au coeur même du volume suivant. Alvin y retrouve Peggy, la Torche qu'il aspirait à rencontrer et qui le fuit, par crainte de ce qu'elle voit dans leur futur. Cette fuite en avant sera pour elle l'occasion d'apprendre et pour le lecteur de découvrir le quotidien d'autres lieux que ces villages ou villes en devenir. Alvin apprend encore et toujours ce qu'il est et de compagnon forgeron, il enchainera en compagnon faiseur, même s'il ne sait pas toujours s'il prend le bon chemin ou que les choix qu'il fait le confrontent à d'autres ambitions.

J'ai eu davantage de mal à entrer dans le premier chapitre du Livre IV, puis les événements ses sont enchainés.

La place des uns et des autres s'étoffent. Les éléments "anodins" des précédents volumes trouvent leur place dans un procès où toutes les étapes de la vie se retrouvent, pendant que la place de l'esclavage et de la pensée pro ou anti prend de l'ampleur. 

Et Calvin ? L'image du sale gamin qui ne parvient pas à trouver sa place me vient instantanément à l'esprit. Mais comme Peggy aime à le rappeler, en dépit de tous ses travers, des chemins qui le mènent vers la mort d'Alvin, il reste le petit frère et, l'interrogation du lecteur est tournée vers leurs avenirs si étroitement liés

 

 

Livre 2 - " La terre est avec moi, frère, dit Ta-Kumsaw. Je suis le visage de la terre, la terre est mon souffle et mon sang. - Alors, j'entendrai battre ton cœur dans le pouls du vent, dit Lolla-Wossiky. - Je rejetterai l'homme blanc à la mer ", dit Ta-Kumsaw. 1810, sur la Frontière des pionniers américains. Promis à l'avenir mystérieux et grandiose d'un " Faiseur ", si les forces du mal ne parviennent à le détruire, Alvin a dix ans. Le voici qui découvre le monde des hommes rouges dont l'existence se confond avec les rythmes de la nature et de sa " musique verte ". Nouvelles épreuves, plus rudes ; nouvelles révélations, plus extraordinaires. Après le Septième Fils, le Prophète rouge ouvre les Chroniques d'Alvin à l'embrasement de l'Histoire, dans un récit magique et flamboyant.

Livre 3 -" Je suis une vigie sur un perchoir, se dit Peggy. Envoyée dans la mâture il y a seize ans, je n'en ai pas bougé depuis... " " Je suis le Faiseur dont la torche parlait, se dit Alvin. Elle a vu que j'avais en moi de quoi devenir un Faiseur. Faut que je trouve cette fille et faut qu'elle me dise ce qu'elle a vu. Parce que je le sais : si je possède ces pouvoirs que je me suis découverts, ce n'est pas uniquement pour tailler de la pierre sans les mains, guérir les malades ou courir dans les bois comme les hommes rouges, j'ai une tâche à remplir dans la vie et je n'ai pas l'ombre d'une idée sur la façon de m'y préparer. " Apprenti forgeron, apprenti Faiseur, Alvin est de retour au village de sa naissance. Sur sa route se dresse encore, multiforme, son mystérieux ennemi. " Le Faiseur, c'est celui qui fait partie de ce qu'il crée ", dit l'Oiseau rouge...

Livre 4 -Compagnon forgeron, compagnon Faiseur, Alvin est de retour chez les siens. Mais quelle est sa tâche aujourd'hui ? " Je ne peux pas apprendre aux gens comment bâtir la Cité de Cristal si je ne sais pas moi-même de quoi il s'agit. " La Cité de Cristal : la vision dans la tornade du lac Mizogan, en compagnie du prophète des Rouges. Si peu des chemins de sa vie y conduisent ; Peggy Larner, Peggy la torche le sait Lien. Et l'ennemi de toujours choisit à présent des voies plus subtiles pour le détruire. Pièges, fuite, menaces, mensonges, délation, prison, tribunal, Alvin n'est-il pas condamné au renoncement ? Et le pire danger viendra peut-être de son frère Calvin, qui le jalouse au point de bientôt lui vouer une haine amère et décide de s'expatrier vers l'Ancien Monde afin de rencontrer Napoléon dont on sait le pouvoir redoutable. L'Amérique n'est-elle pas trop petite pour deux hommes aux talents en puissance si formidables ?

Partager cet article

Repost 0

commentaires