Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Archives

8 septembre 2013 7 08 /09 /septembre /2013 12:28

http://www.editionsfides.com/upload/public/ImageCatalogue/4821599083/9782762131284-v1_200x321.jpgLe survenant / Germaine Guèvremont. Fides, 2012. 216 pages. 5*

Le Chenal du Moine est un hameau situé près de Sorel au Québec. Un soir d'automne, un étranger frappe à la porte des Beauchemin. Il demande son repas et un coin pour passer la nuit. Dans les jours qui suivent, sans jamais révéler son nom ou ses origines, il aide à accomplir les travaux de la ferme et se révèle bon travailleur. Le vieux Didace, le père de famille, lui offre de rester en échange de son travail. Son fils Amable-Didace et sa bru Alphonsine voient d'un mauvais œil l'intrusion de ce « Survenant » dans la famille, surtout qu'il les éclipse par sa force et son ardeur au travail.

 

Non ce n'est pas  un nouvel auteur québécois que j'ai choisi de lire, mais un classique qui a connu la gloire et la traduction anglaise et américaine si j'en crois la préface.

Honte à moi, je ne connaissais absolument pas ce roman et je suis donc allée de découverte en découverte.

Par rapport au titre tout d'abord car le mot fait partie du langage courant, mais là ne fut pas le seul mot, expression que j'ai appris en lisant cet ouvrage. Certains m'ont paru surprenant, d'autres chantant ou représentant bien le sens et d'autres seraient sans doute restés tout à fait obscurs s'ils ne s'étaient pas trouvés dans le contexte d'une histoire. Enfin je me suis amusée en  voyant la francisation d'expressions anglaises type "Nevermind" retranscrit en "Neveurmagne" ! Je dois avouer qu'au détour du texte, dans un français un peu ancien parfois, la venue de mots inconnus vous laisse une seconde en suspens dans votre lecture .

Alors j'ai lu ici et là que cette histoire était marquée par le temps ! Oui c'est parfois vrai au niveau des moyens de communication, du "confort moderne", mais cela reste un magnifique instantané de la vie, de l'existence dans la campagne et des usages de ce temps.

Le tout est agrémenté par un texte superbe et intemporel quant à la notion de liberté et de ceux qui ne répondent pas à la vision d'une vie proprette : un foyer, un coeur tendre et de l'argent. Et non, cela n'a jamais représenté l'idéal de tous même lorsque cela vous est présenté sur un plateau et il y aura toujours des survenants, des personnes trop éprises de liberté pour se laisser arrêter dans leur course. Bien entendu la période est sans doute plus propice à montrer tout ce que le Survenant abandonne. A côté de cela, au fil de l'histoire on découvrira tout ce qu'il a donné en échange de cette année passée dans ce village : parfois de l'aide, un sourire, un chant, quelques heures de bonheur ou des phrases qui portent leur fruit et font changer les idées de quelques-uns.

Sans doute ce texte a-t-il vieilli, mais il reste pour moi intemporel : un tableau vivant.

Si vous souhaitez découvrir un autre survenant et que vous êtes passés à côté (pas possible vous vivez sur une autre planète ou vous n'aimez pas la BD !), allez donc découvrir "Magasin général" de Loisel & Tripp

 

 

Je vous laisse avec cette image de la lecture, sa sacralisation ! Le livre devenu objet du quotidien. C'est bien là que nous voyons que notre civilisation a beaucoup avancé.

"Bien qu'elle aimât à lire, elle ne l'aurait jamais osé un jour de semaine, la lecture étant dans son idée, une occupation purement dominicale, et trop noble aussi pour s'adonner en habits de travail" p.53

 

L'avis de Phil, Kikine,

Partager cet article

Repost 0
Published by Uncoindeblog - dans Auteurs québecois
commenter cet article

commentaires

Topinambulle 10/09/2013 00:50


J'ai lu ce roman il y a longtemps, car mes parents sont natifs de cette région. Tu me donnes envie de le redécouvrir :)

Uncoindeblog 14/09/2013 19:06



Hop-hop ! Je suis certaine que tu n'as rien à lire :)



FondantOchocolat 09/09/2013 08:07


Ayant adoré la série "magasin général" et aimant ces récits hors du temps, je crois que j'aimerais ce livre-là... Merci de l'avoir évoqué ! :-)

Uncoindeblog 14/09/2013 19:05



C'est beaucoup plus condensé, attention !



kikine 08/09/2013 19:09


Je ne pense pas que j'aurai été portée à lire ce livre si je n'avais pas vu le film avant. J'avais adoré le film et donc bien apprécié le roman... j'ai lu la suite aussi : http://pausekikine.blogspot.ca/2011/03/marie-didace-de-germaine-guevremont.html


Bises Delphine

Uncoindeblog 14/09/2013 19:05



Oui c'est ce que j'ai lu dans ton billet. Merci pour le lien pour la suite Kikine. je l'ai lu avec intérêt et vais essayer de le trouver. Bises.