Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Archives

13 mai 2011 5 13 /05 /mai /2011 21:57

http://www.decitre.fr/gi/72/9782265089372FS.gifLe hold-up des silencieux / Stephan Ghreener. Fleuve Noir, 2010. 525 pages. 2,5*

Secret, indiscret, impertinent, séduisant, réactif, instinctif.
Efficace. Joshua Gallagher est l'homme de la situation. Le monde des affaires l'appelle à la rescousse quand il faut flirter avec la ligne jaune... voire la franchir. Cette fois, c'est Christopher Oscada, fondateur d'un des plus importants groupes de communication qui a besoin de lui. Car, alors que toutes les places financières sont à la baisse, l'action du groupe Osworldwide est la cible d'achats réguliers et anormalement élevés.
Oscada est très loin d'imaginer ce qui est orchestré au sein même de son groupe. Et, pour résoudre cette affaire, Joshua Gallagher devra peut-être se montrer plus retors que ceux qui font appel à ses services. Pour devenir, en période de crise et grâce à des méthodes plutôt musclées et peu conventionnelles, un spécialiste du renseignement économique unique en son genre...

 

Longues, très longues pages avant de parvenir à entrer dans ce romain ultra contemporain puisqu'il se déroule fin 2008, au plus fort de la crise. Malgré ma bonne connaissance économique, juridique et le fait que le déroulement  des faits qui font que l'auteur ancre son livre, soit si présent dans ma tête, j'ai réellement eu du mal à accrocher. Alors oui, au bout de 200 pages, je me suis dit que je tenais le bon bout et que j'allais enfin me passionner pour ce roman et son personnage principal Joshua Gallagher dont l'auteur Stephan Ghreener semble déjà prêt à faire un héros récurrent tant son parcours est déjà bien rempli, tant son passé reste encore couvert d'ombres et de clairs obscurs.

Mais, ce n'est pas totalement gagné ! En tous cas pas pour moi, car j'avoue qu'à force de nous lancer sur la piste de tous ses personnages, plus ou moins mafieux, plus ou moins politiquement corrects, j'ai fini par tourner les pages sans réellement y prendre plaisir.

Comme souvent, je souhaitais connaître la chute et voir si l'auteur allait m'en dire un peu plus sur son héros, mais pfft ... "beaucoup de bruit pour rien". Dommage car les idées ne manquaient pas, la manipulation des personnages, le monde économico-politique mais non, vraiment il ne s'agit pas d'un bouquin pour moi.

La question qui me titille est de savoir si ce roman fortement daté pourra survivre à la lecture de futurs lecteurs. Ayant vécu de plein fouet professionnellement cette crise économique, je ne lis pas de la même manière c'est certain, mais des yeux des lecteurs futurs y verront-ils la même chose que moi ?

Partager cet article

Repost 0
Published by Uncoindeblog - dans Un peu de lecture
commenter cet article

commentaires