Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Archives

5 octobre 2010 2 05 /10 /octobre /2010 23:55

http://www.decitre.fr/gi/73/9782253121473FS.gifLa chorale des maîtres bouchers / Louise Erdrich. Roman traduit de l'anglais (Etats-Unis) par Isabelle Reinharez. Le Livre de Poche, 2008. 568 pages. 5*

1918.
De retour du front, Fidelis Waldvogel, un jeune soldat allemand, tente sa chance en Amérique. Avec pour seul bagage une valise pleine de couteaux et de saucisses, il s'arrête à Argus, dans le Dakota du Nord où, bientôt rejoint par sa femme et son fils, il décide d'ouvrir une boucherie et de fonder une chorale, en souvenir de celle des maîtres bouchers où chantait son père. Des années 1920 aux années 1950, entre l'Europe et l'Amérique, ce roman à la fois épique et intime retrace le destin d'une famille confrontée au tumulte du monde.

 

N'ayons pas peur des mots : un Chef d'Oeuvre !!!

J'ai tout simplement adoré ce roman qui m'a totalement accaparé. Tant et si bien que j'ai bien du mal à trouver les mots pour vous faire partager cet excellent moment de lecture. Si ce que vous allez lire ne vous convainc pas, je vous invite à lire les liens joints (bien d'autres sont disponibles sur la toile ;-D).

La plume de Louise Erdrich m'a bercée quasi d'un bout à l'autre. Avec une histoire de tous les jours, elle nous transporte de l'autre côté de l'Atlantique et nous fait partager l'existence simple, fantasque, d'un petit groupe lié par des liens familiaux, amicaux entre 1920 et 1950. Portrait de famille, mais également d'une époque, d'une culture bousculée par le Nouveau Monde, par les événements politiques et économiques.

De prime abord, une histoire classique, un jeune allemand, Fidelis, de retour de la première guerre mondiale, qui épouse, Eva, la fiancée de son ami mort durant cette guerre. Son départ pour l'Amérique sur un coup de tête pourrait-on dire, cette terre promise, qui déjà fascine bon nombre d'européens. Son parcours en lui-même est déjà fantastique, mais quand l'auteur intercale les chapitres consacrés à Delphine et Cyprian, le lecteur se demande bien vers quoi Louise Erdrich va l'entraîner. Comment les événements vont-ils rassembler ces deux saltimbanques et ce jeune allemand terre à terre bientôt rejoint par femme et enfant qui cherche à réussir sa vie ? C'est tout l'art de la narration de l'auteur de nous conter avec simplicité ces destinées, ces fils qui se croisent pour ne plus se détacher tout en nous racontant les difficultés d'installations, de la vie quotidienne, le regard d'autrui sur les étrangers, la fille d'un alcoolique (meurtrier ?) qui vit avec un homme au mépris des conventions, mais avec une alliance fantoche pour alliée. Dont la meilleure amie est un croque-mort, dont le shérif grassouillet est épris....

Et là vous vous dites, mais c'est quoi ces histoires ? Quel est le lien ? Comment s'y retrouve-t-on ?

Le lien c'est cette petite ville d'Argus, ce sont des liens et des vies qui se croisent, c'est le quotidien de ces gens simples que la vie réunit et c'est (je me répête) une réussite ! Mais je ne veux pas vous en dire plus afin de vous laisser découvrir ce roman par vous-même.

 

 

Les avis de Cryssilda, Doriane, Papillon

Quelle chance ! Le dernier roman de Louise Erdrich, "La malédiction des colombes" m'attend sur le haut de ma PAL.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Cryssilda 20/10/2010 16:20



Je n'ai rien de plus à ajouter



Uncoindeblog 21/10/2010 20:02



Alors j'en conclus que tu as aimé ?



yueyin 17/10/2010 21:07



Oh my, encore un auquel je ne me vois pas résister, que faire... encore heureux c'est un poche :-))))



Uncoindeblog 21/10/2010 19:43



Oui on les aime ces poches :)). Tu ne vas plus en bibliothèque, toi ?



Lucile 14/10/2010 22:37



Hum, le titre ne m'aurait pas non plus arrêtée, mais ton billet m'intrigue... Nous verrons bien si nos chemins se recroisent! :)



Uncoindeblog 16/10/2010 07:46



Comme quoi :) La chorale a sa place dans l'ouvrage mais bon... il n'y a pas que cela....



Karine:) 07/10/2010 23:00



C'Est beau, j'ai compris... le pire, il est dans ma pile depuis quoi... 2 ans.  Un chef d'oeuvre hein??  Ca veut dire que je vais finir par le lire!



Uncoindeblog 08/10/2010 17:28



Bon bah j'espère ne pas en avoir trop parlé et ne pas vous voir revenir déçus. Tant pis !! Allez hop au-dessus de la pile ;-D



Stephie 07/10/2010 10:05



Avec un avis aussi enthousiaste, je ne peux que noter ce livre dont le titre m'avait jusqu'alors rebuté



Uncoindeblog 08/10/2010 17:24



Fidelis est boucher mais il n'y a pas que cela. Je te le prête si tu es sage et que tu n'oublies pas de me le rendre. (Tes tombée sur celui que je veux
récupérer)