Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Archives

11 novembre 2010 4 11 /11 /novembre /2010 09:00

 

 

http://leterrierdechiffonnette.hautetfort.com/media/02/00/775617785.gif

Sur une idée de Chiffonnette ;-D

 

Parce-que j'ai commencé cet ouvrage hier soir et que dès la première page, j'ai été saisie ! 

 


"(...) Lorsque le chant s'élève de la grande place de la cité, le petit automate écoute la mélodie se développer. Soudain une ombre passe sur Windwir, l'air se fige. De minuscules silhouettes s'immobilisent, lèvent la tête. Une nuée d'oiseaux prend son envol et se disperse. Puis, le ciel se déchire et un déluge de feu s'abat sur la ville. Lorsqu'il s'interrompt, il ne reste plus que les ténèbres. Les ténèbres et la chaleur.

Un souffle brûlant soulève l'oiseau et le propulse plus haut. Un engrenage tourne mal. Les ailes compensent la défaillance, mais un peu de fumée noire macule un oeil de l'automate.

La cité hurle et soupire sept fois. Après le septième soupir, un rayon de soleil éclaire le sol calciné pendant un bref instant. La plaine est noire. Les tours ont été rasées. (...)"

 

Lamentation.Les psaumes d'Isaak. Tome I / Ken Scholes. Traduit de l'anglais (Etats-Unis) par Olivier Debernard. Bragelonne, 2010. 473 pages.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Uncoindeblog - dans Jeudi - c'est citation
commenter cet article

commentaires