Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Archives

17 mars 2010 3 17 /03 /mars /2010 21:32
http://www.decitre.fr/gi/22/9782253123422FS.gifIntrigue à l'anglaise / Adrien Goetz. Le Livre de Poche, 2008. 314 pages

Trois mètres de toile manquent à la fameuse tapisserie de Bayeux, qui décrit la conquête de l'Angleterre par Guillaume le Conquérant.
Que représentaient-ils ? Les historiens se perdent en conjectures. patrimoine, Une jeune conservatrice du patrimoine, Pénélope Breuil, s'ennuie au musée de Bayeux, jusqu'au jour où la directrice du musée, dont elle est l'adjointe, est victime d'une tentative de meurtre ! Entre-temps, des fragments de tapisserie ont été mis aux enchères à Drouot. Pénélope, chargée par le directeur du Louvre de mener discrètement une enquête, va jouer les détectives et reconstituer l'histoire millénaire de la tapisserie, de 1066 à la mort tragique de Lady Diana sous le pont de l'Alma...

Un roman sympathique, mais qui me laisse totalement sur ma faim tant, une nouvelle fois, je ne suis pas parvenue à entrer totalement dans l'histoire. Tout m'a semblé décousu au niveau de l'écriture, tant et si bien que parfois je me demandais si l'ouvrage n'était pas écrit à plusieurs mains. De plus, même si cela n'est qu'anecdotique, je n'ai pas du tout apprécié cette référence à l'accident du Pont de l'Alma - je ne suis absolument pas une accroc de Lady Diana, mais je pense que cela est dû à un accident trop repris par les médias et qui m'est contemporain. Je ne parviens pas à trouver la distance nécessaire pour laisser mon imagination s'imprégner du roman qui colle à des faits réels. Les connaissances d'Adrien Goetz sont beaucoup plus vastes que les miennes et je pense que parfois elles sont par trop éloignées du lecteur lambda, ce qui fait que la lecture se fait mais sans imprégnation.
Le côté fort intéressant est le détail qu'il fait de la tapisserie de Bayeux, la rendant à la fois vivace à notre esprit (cela donne effectivement envie de l'avoir sous les yeux), mais également - et une nouvelle fois en raison d'un trop plein - il l'éloigne de nous : trop de détails tue la description et l'on ne parvient plus à visualiser la toile. Un travers dont Tracy Chevalier dans "La dame à la licorne" avait su s'éloigner (Adrien Goetz fait référence à ces tapisseries dans cet ouvrage, rappelant la découverte dû au hasard, faite par Prosper Mérimée).
Quant aux héros : gentils, mais cela s'arrête là pour moi.
J'ai vu qu'une seconde aventure de Pénélope était parue et je me demande si mes sentiments seraient similaires ? Vous vous en doutez, ma PAL étant ce qu'elle est et ,vu cette once de déception à la lecture de cet opus, je ne vais pas me précipiter dans ma librairie.

Un roman lu en partenariat avec Le Livre de Poche.

Les avis de Bernard, Bérénice qui divergent.
Un détail de la Tapisserie de Bayeux en gros plan.

Partager cet article

Repost 0
Published by Uncoindeblog - dans Un peu de lecture
commenter cet article

commentaires

La plume et la page 20/03/2010 18:49


Merci pour le titre de l'autre bouquin... A++


Uncoindeblog 25/03/2010 22:54


Facile, et avec plaisir :)


le Merydien 18/03/2010 19:52


Je viens d'acheter en poche "intrigues à versailles car les commentaires lors de sa sortie m'avaient tenté et je l'avais mis dans ma liste. Dès que je le lis je confirmerai ou infirmerai les
commentaires.


Uncoindeblog 25/03/2010 22:54


Avec plaisir :)


La plume et la page 18/03/2010 15:21


J'ai bien aimé ce bouquin et le personnage central, Pénélope Breuil. Disons que pour moi la Normande, ça m'a permis de me plonger dans l'histoire de la région... Je ne sais pas qu'il y avait un
autre bouquin avec la même héroïne. Sais-tu quel en est le titre?


Uncoindeblog 18/03/2010 17:10


Comme je le disais à Isabelle, je suis également Normande, mais autant j'ai aimé son arrivée de "parisienne" à Bayeux, et son dédain de premier abord, autant ses
relations avec Wandrille et le personnage de W. m'ont laissé de marbre.
"Intrigue à versailles":
Revoici Pénélope, la jeune  conservatrice du patrimoine, toujours amoureuse de Wandrille, journaliste dandy et rieur.
Après avoir résolu l'énigme de la tapisserie de Bayeux dans Intrigue à l'anglaise, elle est nommée au château de Versailles. Dès son arrivée, elle découvre un cadavre, un Chinois et un meuble en
trop. C'est effrayant, c'est étrange, c'est beaucoup. Dans ce temple de la perfection et de la majesté vont s'affronter les bourrasques de la mafia chinoise et d'une société secrète qui se perpétue
depuis le XVIIe siècle.
Des salons aux arrière-cabinets du château, des bosquets du parc aux hôtels particuliers de la ville, Pénélope, bondissante et perspicace, va percer les mystères de Versailles.


Isabelle 18/03/2010 10:31


J'avais bien aimé tout en reconnaissant que ce n'est pas le roman du siècle. Je dois aussi reconnaître que mon enthousiasme vaut évidemment pour les nombreuses références à la Normandie que je
connais et à la tapisserie que j'ai déjà été admirer plusieurs fois! Forcément, j'étais de parti pris! 

En revanche, j'ai lu un autre roman d'Adrien Goetz depuis, et j'avais adoré, tant l'art, et le peinture plus particulièrement, y tient un rôle prépondérant. Un auteur à ne pas négliger pour
moi!


Uncoindeblog 18/03/2010 17:04


Je partais également avec un parti pris, étant moi-même née en Normandie :), et c'est vrai que ces descriptions sont belles mais ne font pas tout pour un
roman.

Cela ne m'étonne absolument pas ! En voyant sa bibliographie et sa plume lorsqu'il décrivait les oeuvres ou les citait, je me disais qu'une autre forme de roman devrait mieux lui aller. A découvrir
dans un autre registre en ce qui me concerne ;-D