Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Archives

4 mai 2010 2 04 /05 /mai /2010 23:41

- Mais monsieur le commissaire ce n'est absolument pas ma faute si ma PAL continue de grimper, et que, bientôt, mon appartement sera submergé.

- (...)

- Oui je suis faible, très faible.

- (...)

- Non je n'ai absolument aucune intention de me faire soigner, non mais ça va pas, vous déraillez ????

- (...)

- Ok, Ok je me calme et je vous explique comment j'ai lu ce livre...

Vous comprenez cela faisait longtemps qu'il me faisait de l'oeil et je l'ai encore une fois vu passer sous mon nez lors du pique-nique de la blogoboule...

-

- Oui, j'ai compris les faits, les faits. ... Désolée c'est un de mes travers, j'adore les parenthèses et les explications à rallonge sans quoi j'ai l'impression que mes interlocuteurs ne vont rien comprendre, donc....

- (...)

- D'accord je continue. Donc ce jour là, je suis restée stoïque, rien dit (ou presque), enfin je n'ai pas demandé ce "Livre Voyageur", mais voici une semaine c'est dame Chiffonnette qui me l'a mis entre les mains car j'avais évoqué devant elle que je devais déjeuner avec ICB. Et puis ce livre posé sur ma table basse.... Bah voilà, je n'ai pas pu m'empêcher de l'ouvrir et, à présent, il est terminé....


-Vous l'aurez compris, c'est comme d'hab., je ne suis responsable de rien. Books power ! -


*************************************************************************

http://www.decitre.fr/gi/18/9782847421118FS.gifFume et tue / Antoine Laurain. Le Passage, 2008. 279 pages. 4*

Au panthéon des fumeurs cultes, vous avez connu Serge Gainsbourg, Winston Churchill, Humphrey Bogart, Georges Simenon...
Jamais vous n'oublierez Fabrice Valantine. Chasseur de têtes, accro à ses deux paquets de blondes quotidiens, Fabrice Valantine se rend un beau jour chez un hypnotiseur dont on lui a vanté les résultats miraculeux : à la surprise de tous, il a décidé d'arrêter de fumer! La séance paraît tout d'abord réussir. Pourtant, quelques semaines plus tard, il craque, en allume une, et constate, stupéfait, que si l'envie de fumer demeure, le plaisir, lui, a totalement disparu.
Fabrice va bientôt découvrir que ses voluptueuses sensations ne lui reviennent... qu'après avoir commis un meurtre. Drôle, inquiétant, provocateur, Fume et tue raconte la vie tabagique et l'œuvre criminelle d'un homme qui aurait bien voulu qu'on le laisse fumer ses cigarettes tranquillement.

 

 

Hé-hé, le voici enfin lu cet opus qui avait fait couler pas mal de pixels sur la blogosphère . Et alors ?

Et bien je ne peux que me joindre aux critiques unanimes que j'avais lu (pardon à ceux que j'omets mais mes souvenirs le concernant restent positifs). Je l'ai trouvé original et ai retrouvé en grande partie la plume de l'auteur qui m'avait plu jusqu'alors. Je vais, une nouvelle fois me répêter, mais j'aime la fluidité de l'écriture chez cet auteur. Ces chapitres sont courts, précis et ma lecture avance quasi toute seule ; je tourne les pages tranquillement, me demandant ce qui m'atend dans les suivantes et reste ravie de l'ironie avec laquelle il traite de son sujet.

Oui la cigarette ; a priori le sujet ne m'interpelle absolument pas et pourtant lorsqu'il évoque les sensations du fumeur, fait référence aux différences entre les cigares, cigarettes, je n'ai absolument aucune envie de passer ces pages qu'ailleurs je jugerais descritptive et ennuyeuse.

En ces années où le fumeur est devenu persona non grata, je souris de lire le roman de cet homme voué à la dame nicotine. Cela m'amuse qu'Antoine Laurain rappelle la résistance active des fumeurs devant cette société qui légifère, protectrice du tabagisme passif, mais qui de l'autre côté sait remplir les caisses des taxes (pardon pour cet aparté qui n'est absolument pas contenu dans l'ouvrage). Oui je retrouve les conditions de travail avec les résistants de la nicotine que son personnage représente (je ne suis pas fumeuse ;-D). Mais là ne s'arrête pas le roman et l'ironie de l'auteur : cela m'amuse qu'il en est fait un homme dont le métier est "chasseur de tête" et qui va devenir, au sens propre, ce chasseur, qui manie Internet et ses outils afin de parvenir à trouver les armes de ces crimes parfaits afin que le bonheur de ses volutes lui reviennent.

Comment ne pas évoquer ce créateur d'oeuvres carbonisées qui va finir de la même manière ? En fait, ces hommes meurent en ayant donné eux-mêmes, d'une certaine manière, à leur meurtrier non pas l'arme dont il avait besoin, mais la manière de mourir.

L'ironie est maniée ici avec dextérité et se glisse tout au long d'un texte, de l'histoire de Fabrice Valantine*, de son quotidien et de ses relations avec la cigarette :)

 

* Volontaire on non, ce nom sonnait pour moi comme "Constantine", film où le héros grand fumeur atteint d'un cancer du poumon continue à se tuer à petit feu, en allumant sa clope .

 

Je sais que c'est involontaire de sa part, mais merci à Brize ;-D

Partager cet article

Repost 0
Published by Uncoindeblog - dans Un peu de lecture
commenter cet article

commentaires

Emeraude 09/05/2010 17:53



Je l'ai commandé, reçu il y a plusieurs semaines déjà. Il est entre les mains de ma collègue Amandine qui ne l'a toujours pas lu... Bref, tout ça pour dire que je devrais probablement lui dire de
me le prêter rapidement puisque ton billet achève de me convaincre !



Uncoindeblog 09/05/2010 19:49



Comment les autres parisiennes ne t'avaient pas encore convaincu ? A mon avis, tu avais juste besoin de ta piqure de rappel



Bénédicte 09/05/2010 10:40



un livre que je devrais lire



Uncoindeblog 09/05/2010 19:48



un jour... Le même leitmotiv pour nous tous :)



Restling 08/05/2010 17:37



Je sens que je vais bientôt craquer pour ce livre (mais pas pour la cigarette ).



Uncoindeblog 09/05/2010 19:47



Nous sommes bien d'accord



Meria 08/05/2010 09:19



J'en parlais justement hier soir avec Doriane, qui me conseillait Carrefour des nostalgies.
Et un de plus, un



Uncoindeblog 09/05/2010 19:46



Doriane a tout à fait raison. J'ai beaucoup aimé "Carrefour des nostalgies". Bonne lecture Meria !



Brize 08/05/2010 09:16



Excellent, ce petit détour imprévu du livre voyageur  !



Uncoindeblog 09/05/2010 19:45



Chif a bien fait de m'écouter jacasser :)