Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Archives

14 février 2012 2 14 /02 /février /2012 21:45

http://www.decitre.fr/gi/12/9782869599512FS.gifEux sur la photo / Hélène Gestern. Arléa, 2011 (1er Mille). 274 pages. 4,5*

Une petite annonce dans un journal comme une bouteille à la mer.
Hélène cherche la vérité sur sa mère, morte lorsqu’elle avait trois ans. Ses indices : deux noms et une photographie retrouvée dans des papiers de famille, qui montre une jeune femme heureuse et insouciante, entourée de deux hommes qu’Hélène ne connaît pas. Une réponse arrive : Stéphane, un scientifique vivant en Angleterre, a reconnu son père. Commence alors une longue correspondance, parsemée d’indices, d’abord ténus, puis plus troublants.
Patiemment, Hélène et Stéphane remontent le temps, dépouillant leurs archives familiales, scrutant des photographies, cherchant dans leur mémoire. Peu à peu, les histoires se recoupent, se répondent, formant un récit différent de ce qu’on leur avait dit. Et leurs découvertes, inattendues, questionnent à leur tour le regard qu’ils portaient sur leur famille, leur enfance, leur propre vie. Avec Eux sur la photo, Hélène Gestern nous livre une magnifique réflexion sur le secret de famille et la mémoire particulière que fixe la photographie.
Elle suggère que le dévoilement d’éléments inconnus, la résolution d’énigmes posées par le passé ne suffisent pas : ce qui compte, c’est la manière dont nous les comprenons et dont nous acceptons qu’ils modifient, ou pas, ce que nous sommes.

 

Renouvellement de la recontre via le style épistolaire mais cet ouvrage est bien plus que cela car en sus des échanges de lettres, textos ou e-mails reproduits aux seules fins de la bonne compréhension du lecteur, ce sont des photos, que nous ne verrons qu'aux travers des mots, qui apportent des éléments déterminants à la bonne compréhension et au suivi de la quête menée par Hélène et Stéphane et que nous suivons à travers eux.

Hélène Gestern décrit chaque nouvel indice photographique avec une minutie et un choix des détails si parfaits qu'elle permet au lecteur de s'immiscer dans cette quête. Chacune marque un changement de rythme dans cette enquête et est ensuite commentée via l'échange entre nos deux protagonistes.

La photographie, l'image qui est au coeur de l'existence de chacun mais d'une manière si différente : Hélène qui cherche des photos de sa mère, de son passé de son histoire et Stéphane dont la vie de son père fut bercée par sa profession de photographe, par ses loisirs dédiés à cet art. Des images qui vont tour à tour les réunir, les bouleverser, les questionner sur leurs parents, notamment Stéphane qui s'interroge sur son père absent et présent, qui se remémore les relations de ses parents. Chacune est associée à des questionnements, des indices mais aussi des errerements qui vont empiéter sur leur relation naissante. Tout cela ressemble fort à la fois à une enquête policière doublée d'une romance présente et passé, mais cet écho est bien loin de celui que le lecteur aurait pu attendre. Hélène Gestern mêne le tout avec beaucoup d'habilité et de finesse dans l'écriture, relançant l'intrigue tout en nous apportant pas à pas les avancées de ce couple qui se dessine sous nos yeux. 

Un très beau roman.

 

L'avis de Dédale.

Partager cet article

Repost 0
Published by Uncoindeblog - dans Un peu de lecture
commenter cet article

commentaires

xiane 05/03/2012 09:18


ahhh ! je suis contente de voir que tu as autant aimé ce livre que moi !

Uncoindeblog 15/04/2012 11:50



Il est superbe. Il est parti se promener afin de contaminer d'autres lecteurs :))



Dédale 20/02/2012 09:06


D'accord avec toi, Miss. Un bon roman, bien structuré, le rendu de leurs quêtes respectives est vraiment bien. Et cette histoire est loin de n'être qu'une romance.


A+

Uncoindeblog 26/02/2012 20:50



Bises Dédale. Bonnes lectures :)



Pascal Djemaa 15/02/2012 19:50


Bonne soirée, merci pour tous ces articles... Pascal.

Uncoindeblog 26/02/2012 20:49



Bonne soirée également.



Leiloona 15/02/2012 15:46


Lu en quelques heures, dévoré devrais-je dire. Un beau roman, oui. 

Uncoindeblog 26/02/2012 20:49



Entièrement d'accord. Une histoire simple mais très bien mise en scène :)