Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Archives

14 février 2011 1 14 /02 /février /2011 07:18

http://www.decitre.fr/gi/90/9782749911090FS.gifDracula l'immortel / Dacre Stoker & Ian Holt. Traduit de l'anglais (Etats-Unis) par Jean-Noël Chatain. Michel Lafon, 2010. 483 pages. 2,5*

En 1888 un groupe de six intrépides a réussi à détruire Dracula aux portes de son château de Transylvanie.
Vingt-cinq ans plus tard, ils se sont dispersés mais le souvenir de cette périlleuse aventure où l'un d'eux a laissé sa vie les poursuit. Combat quasi mystique contre les forces du mal, vengeance d'amoureux endeuillés ou inextinguible jalousie : les raisons mêlées de leur acte continuent de perturber leur existence et la disparition du prince des ténèbres n'a pas apaisé leurs tourments. Une mort inexpliquée devant un théâtre parisien et un deuxième assassinat d'une effroyable cruauté au coeur de Londres vont réveiller la peur.
Du Quartier latin à Piccadilly, l'ombre de Dracula semble à nouveau planer... Les héros d'autrefois devront faire face à un ennemi insaisissable aux attaques sournoises ou d'une violence inouïe, mais aussi à leurs propres démons. De quoi brouiller les pistes et troubler les esprits, dans une intrigue menée avec maestria qui ressuscite le fantasme et la malédiction de l'immortalité.

 

Bon, je me lance :) Avant tout je dois avouer que je n'ai pas lu le "Dracula" de Stoker (un de plus, je sais :s), je ne pourrais donc faire une comparaison ou vous dire si cette suite a le mérite d'exister ou non.

J'ai néanmoins éprouvé des sentiments mitigés à la lecture de cet ouvrage. Je l'ai trouvé un tantinet lourd tant dans certaines tournures de phrase que dans la volonté des auteurs de ré-intégrer les personnages du prime opus (dans une minute je me contredis un peu concernant ce point, LoL). Les auteurs en introduisant des personnages réels ou ayant réellement existé ou ayant fait l'objet de chronique par le passé : Bran Stoker lui-même, la Comtesse Barthory, Jack l'étrangleur pour n'en citer que quelques uns, ont laissé la lectrice que je suis, ricaner un brin. A force de vouloir coller aux événements, aux notes de Bran Stoker tout en voulant créer une suite originale, j'ai l'impression que les auteurs se fourvoient parfois.

L'idée première était bonne pourtant : imaginer la suite des aventures de ce groupe ayant vaincu Dracula en faisant appel au fils de deux d'entre eux, Mina et Jonathan Harker. Mais en les faisant intervenir, pour "épauler" ce jeune homme, la situation est quelque peu risible ou visible au niveau des rebondissements comme le nez au milieu de la figure. Ainsi le Dr Jack Seward n'est plus que l'ombre de lui-même, drogué à l'extrême et qui pourtant est présenté comme celui qui se lance de prime abord à la chase au Dahu, aidé par un bienfaiteur que l'on imagine bien vite comme étant une âme damné ou quelqu'un trouvant son compte à l'envoyer au case pipe ; il n'a que la peau sur les os, tremblote à qui mieux mieux ; bref il n'est guère crédible en chasseur de vampire.

Jonathan Haker est alcoolique, quasi ruiné, et ses problèmes conjugaux sont plus importants que le reste. Fort heureusment les auteurs nous font grace de ses tournents assez rapidement et n'en font qu'un des maillon entraînant les autres sur la piste des meurtriers. (Et laisse le champ libre à Dracula et à Mina. Ouf l'honneur est sauf ! Plus de choix cornélien, Mina est libre de choisir ou non de suivre Dracula sans trahir son époux).

Mina quant à elle et son éternel jeunesse ne m'a posé aucun problème : ses secrets sont d'une évidence. Pffft.

Bon j'arrête là avec les personnages car je vais tout spoilier :)

Du côté du fantastique la scène dans le métro londonnien m'a fait une nouvelle fois sourire, me replongeant 30 ans en arrière dans mes "Adèle Blanc Sec" de Tardi (c'est dans les vieux pots que l'on fait...). Néanmoins je suis dure car, les auteurs n'ont pas manqué d'imagination dans les descriptions de la méchante de service et des sévices qu'elle subit ou qu'elle fait subir. La course poursuite des voitures de police est une perle. La description des blessures qu'elle s'est vu infliger et du plus bel effet : crane chauve, brulures multiples, la blessure à la jambe (qui disparait rapidement, pffttt on est vilain et capable de traverser les siècles en se régénérant pour moins que cela).

Vous l'aurez compris, j'ai trouvé certaines scènes tirées un peu par les cheveux, mais néanmoins le tout se lit, mais cela n'en fait pas un grand livre à mes yeux. Je ne pense pas qu'il restera dans les mémoires comme une suite mémorable, même si, visiblement, une suite est déjà possible.

 

Chiffonnette est beaucoup plus enthousiaste que moi et elle, a lu le premier Dracula :-D.

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Karine:) 03/03/2011 19:40



Pas tentée, malgré tout... je me rappelle encore l'histoire des muscles poches de thé de Caro... et je me dis que je vais passer mon chemin. 



Uncoindeblog 13/03/2011 07:55



Oui son billet valait son pesant de cacahuète. De prime abord j'avais cru qu'elle avait aimé, mais la lecture complète du billet m'a fait comprendre que non, pas
vraiment....



hydromiel 16/02/2011 09:04



M'enfin quoi ????? Tu n'as pas lu Dracula ? !!! Honte sur toi jusqu'à la 13ème génération ! Au moins.


Pour celui ci j'hésite depuis sa sortie en fait. J'ai lu beaucoup d'avis négatif. Je pense que je me déciderais lorsqu'il sera sorti en poche. Comme ça en plus, je pourrais le ranger à côté de
Dracula si je me décide... lol



Uncoindeblog 13/03/2011 07:50



Merci Val MDR !! J'allais te le proposer mais il est parti depuis belle lurette dans d'autres mains. De toute façon, je sais que tu aimes ranger les ouvrages
dans les formats dont tu disposes déjà :)