Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Archives

7 octobre 2010 4 07 /10 /octobre /2010 06:39

http://leterrierdechiffonnette.hautetfort.com/media/02/00/775617785.gif

Salutation à Chiffonnette ! ;-D

 

"Mais désormais c'était une obsession. Depuis sa découverte de la réserve de livres à l'étage du dessous, sur son lieu de travail, elle avait été mêlée à une foule invraisemblable de gens et à leurs faits et gestes. Elle lisait Edith Warton, Hemingway, Dos Passos, George Eliot, et pour le réconfort Jane Austen. Le plaisir de ce genre de vie -l ivresque, pouvait-on dire à son avis, une vie passée à lire - avait donné à son isolement un caractère riche et même subversif. Elle habitait un personnage réconfortant ou terrifiant après l'autre. Elle lisait E.M. Forster, les sours Brontë, John Steinbeck. Qu'elle garde un père drogué sur son côté de la cuisinière, qu'elle soit sans enfant, sans mari et pauvre, comptait moins dès lors qu'elle prenait un volume en main. Ses erreurs y disparaissaient. Elle vivait avec une énergie inventée."

 

En quelques phrases, l'impression des clins d'oeil s'est accrochée à ma vision. Lorsque le plaisir de la lecture est ainsi évoquée, je ne peux résister :)

 

La chorale des maîtres bouchers / Louise Erdrich. Roman traduit de l'anglais (Etats-Unis) par Isabelle Reinharez. Le Livre de Poche, 2008. 568 pages.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Uncoindeblog - dans Jeudi - c'est citation
commenter cet article

commentaires

Noukette 08/10/2010 00:05



"Elle vivait avec une énergie inventée"..., C'est beau ça ! ;-)



Uncoindeblog 08/10/2010 17:31



Tout est beau ! (Comment cela je ne suis pas objective !!! ;-D)



chiffonnette 07/10/2010 21:55



Hiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii!


 


Sinon, bisouilles à toi! ;-)



Uncoindeblog 08/10/2010 17:26



Merci Chif' :)



Choupynette 07/10/2010 10:50



une citation qui me donne encore plus envie de sortir ce livre de ma PAL!



Uncoindeblog 08/10/2010 17:26



Je l'ai surtout extraite car elle parlait de livres, mais ce n'est pas le contenu du roman alors ne le sort pas pour cela :) Par contre si la musique de L.
Erdrich (et de sa traductrice) te plait, là tu peux te précipiter ;-D