Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Archives

27 octobre 2009 2 27 /10 /octobre /2009 06:58
J'étais tombée sous le charme des affiches dans le métro et de la phrase de Baricco mise en avant par un bandeau par Actes Sud : "Si lire est ton plaisir et ton destin, ce livre a été écrit pour toi." Alessandro Baricco.
D'un autre côté je me raisonnais, pensant que souvent les livres les plus tentateurs, notamment lorsqu'ils parlent de notre passion de la lecture s'avèrent parfois décevant.
Mais lorsque ce livre m'est passé sous le nez, je n'ai pas résisté plus longtemps et remercie Tamara pour ce prêt :)
La lecture s'est avérée savoureuse et j'ai pris grand plaisir à goûter les titres et références dont Firmin, le rat héros de ce roman, nous gratifie.

N'ayant rien imaginé de précis, à peine lu la quatrième, j'ai cheminé derrière Firmin, découvrant sa naissance, sa fratrie et comment son côté malingre lui permet de sauver sa peau. Tout n'est pas crédible, loin de là, mais je me suis laissée porter par son existence, ses découvertes, les nombreuses invraisemblances qui permettent certainement à l'auteur d'exprimer beaucoup de lui-même et de l'être humain de manière générale. 
L'ouvrage est agrémenté d'illustrations qui m'ont amusé, et l'ouvrage étant relativement court, j'y ai trouvé mon content.
Comme quoi l'être humain n'est pas le seul à se nourrir de lectures spirituelles
.

Allez découvrir l'avis et les photos de Serial Lecteur, celui de Tamara ;-D, Fashion -dont je viens de relire la critique et qui m'a fait rire -, Les Echos.

Firmin : autobiographie d'un grignoteur de livres / Sam Savage. Traduit de l'américian par Céline Leroy. Illustrations de Fernando Krahn. Actes Sud, 2009. 199 pages. 4,5*

Autobiographie d'un grignoteur de livres, Firmin raconte l'histoire d'un rongeur érudit qui a vu le jour clans les sous-sols d'une librairie de Scollay Square, vieux quartier en péril du Boston des années 1960.
Plein d'appétit pour les mots, épris de nourritures spirituelles autant que terrestres, Firmin ne peut communiquer tous ses coups de coeur ni exprimer ses détresses, et voit avec révolte se déliter sa race comme son quartier, cernés par l'incompréhension des hommes et par les mécanismes du profit. Mais la rencontre avec un romancier marginal le sauve du pessimisme ambiant. Superbe hommage aux valeurs de l'écrit et aux singularités de toutes espèces, l'aventure de Firmin est aussi un fabuleux trait d'union entre littérature, exclusion et résistance.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Isabelle 01/11/2009 16:06


Il m'a fait de l'oeil en librairie puis chez Michel et me tente toujours autant. Bientôt peut-être?


Uncoindeblog 02/11/2009 14:08


Va savoir ....


chiffonnette 29/10/2009 21:05


Peut-être bien, mais pas tout de suite!! J'ai mal à a PAL!


Uncoindeblog 02/11/2009 13:58


Etonnant :)) J'ai vu qu'il était toujours exposé dans les librairies.


liliba 27/10/2009 16:55


Il est dans ma biblio tournante de cops, et j'ai hâte de le lire !


Uncoindeblog 29/10/2009 12:26


Il va arriver alors ! Un peu de patience.


Tamara 27/10/2009 13:43


Je suis d'autant plus contente de te l'avoir prêté que tu as l'air d'avoir mieux aimé que moi ! :-)


Uncoindeblog 29/10/2009 12:26


Effectivement. Comme je te le disais, ayant entendu que certaines avaient été déçus, je n'attendais rien, suis partie dans l'imaginaire de l'auteur et me suis
laissée porter.
Merci !


Carine 27/10/2009 12:43


Hop hop hop, ajout sur ma LAL :)


Uncoindeblog 29/10/2009 12:25


Quelle idée lol