Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Archives

22 avril 2009 3 22 /04 /avril /2009 06:30
Lorsque j'ai reçu la proposition de Suzanne, je lui ai répondu  que je n'étais pas certaine que ce livre me plaise, mais je voulais bien tenter l'expérience, sachant que, si ce livre n'arrivait pas directement chez moi, je ne crois pas que que l'envie m'aurait pris de l'acheter ou de l'emprunter.
Une grande partie de ce livre ne m'a pas plus emballé que cela ; je lisais sans déplaisir, mais je ne parvenais pas à m'y attacher. Pourquoi ? Sans doute parce qu'il s'agit d'une culture que je ne connais pas et que je ne parviens pas à comprendre. Du coup les pages défilaient mais sans un réel coup de coeur de ma part.
Et puis les choses se sont mises à s'accélérer lorsque l'audace de Fiore est plus forte que la triste vie que mène Nasser. Ah ces chaussures roses dans ce monde, décrit par l'auteur, en noir (les femmes) et blanc (les hommes) : beau raccourci qui donne sans doute une fidèle image de ce que sont ces rues, si dificiles à imaginer pour nos yeux d'occidentaux...
A partir de ce moment, je me suis attachée à ce couple et j'ai souhaité connaître la fin de leur histoire, sachant que la religion, les préjugés et le manque de fortune de Nasser ne pourrait donner lieu à une fin de conte de fées. Je ne vous donne pas,
volontairement, la clé de la chute, et en lisant l'ouvrage, vous saurez si j'ai été ou non déçue :)
Il s'agit d'un premier roman qui renferme des défauts à mes yeux, mais également beaucoup de qualités  dont celle de nous permettre de découvrir l'Arabie Saoudite. Je ne mets aucunement en doute la parole et les écrits de l'auteur, mais tout en étant une lectrice informée, je reste estomaquée par la situation. Chacune de mes lectures décrivant les dérives religieuses restent pour moi un coup à l'estomac ; moi l'occidentale qui oublie la chance que j'ai de déambuler librement, de travailler, d'être en accord ou pas avec ma religion...
En nous plongeant dans cette histoire d'amour, S. Addonia nous fait toucher du doigt notre liberté.

Les amants de la mer Rouge / Sulaiman Addonia. Traduit de l'anglais par Anne Guitton. Flammarion, 2009. 311 pages
Djeddah, fin des années 80. Naser est un jeune Erythréen de vingt ans que les troubles politiques dans sa terre natale ont forcé à émigrer en Arabie saoudite où, pour gagner sa vie, il lave les voiture. Là-bas, les femmes sont cachées sous leurs voiles et les hommes ont les pleins pouvoirs. Seule prévaut la justice des riches et des puissants. Naser grandit dans un climat brutal et ses moindres faits et gestes sont épiés par la police religieuse tandis que sa vie est rythmée par les sermons stridents de l'impitoyable imam de la mosquée locale.
Jusqu'au jour où il reçoit - sacrilège - un mot d'amour écrit par une inconnue. Bravant les chefs religieux et politiques, Naser décide de vivre cette passion, tout en sachant qu'il risque sa vie s'il venait à être découvert.
Les amants de la mer Rouge est l'histoire d'un amour interdit, dans une Arabie Saoudite brûlante et tyrannique, une passion universelle et moderne tout à la fois.

Merci à Suzanne de Chezlesfilles.com et aux Editions Flammarion.

Partager cet article

Repost 0
Published by Uncoindeblog - dans Traduit de l'anglais
commenter cet article

commentaires

Y 09/05/2009 14:53

Je vous en prie ;)

Je vois ce que vous voulez dire, mais ces livres là fleurissent comme des pâquerettes dans les librairies, bibliothèque, etc... ce qu'on peut regretter, car c'est comme si on cherchait à limiter l'image qu'ont les gens de l'Islam et des musulmans à ce genre de préjugés.

Et bien souvent, trop souvent, les personnes achetant ce genre d'ouvrage sont horrifiés et en reste là, avec cette image négative qu'ils associeront naturellement à cette religion.

Lorsque l'on veut connaitre vraimentune culture, on e se dirige pas vers des romans, ou vers des lectures de gens qui sont notoirement contre elle.

Ce sera avec plaisir que je vous proposerais d'autres livres très interessants, si cela vous interresse ;)

Une bonne journée,

A bientôt peut-être.

Uncoindeblog 13/05/2009 19:56


Je vais déjà épuiser un peu ma pile et essayer de consulter les 2 premiers cités :)
Mais je n'oublie pas.


Y 03/05/2009 16:31

Au vu des commentaires, ainsi que de l'article ("c'est une culture que je ne connais pas" etc...), je peux donc avancer sûrement que je suis plus à même de commenter ce genre de livre, si tant qu'on puisse appeller ça ainsi.

Je suis une femme musulmane et je vous dis : si vous voulez apprendre à connaitre cette culture, c'est avec des livres tels que "Le soleil d'Allah brille sur l'Occident" de Sigrid Hunke, ou encore "La civilasition des Arabes" de Gustave le Bon.

Vous voulez apprendre à connaitre l'Islam et les musulmanes ? Bien, pourquoi ne pas directement aller à leur rencontre en ce cas ?

Vouloir connaitre l'Islam à travers de pareils livres, la bonne blague en vérité...

Cordialement.

uncoindeblog 07/05/2009 21:54


Je note les titres donnés. Merci.

J'échange régulièrement avec des femmes musulmanes d'origines algérienne ou marocaine mais ce livre n'a rien à voir puisqu'il évoque notamment la place de la femme en Arabie Saoudite. Les femmes
originaires de ce pays sont pour moi "beaucoup plus difficiles d'accès" et mon intérêt pour le pays n'étant guère développé, je ne connaissais absolument rien en ouvrant l'ouvrage.
Je ne cherchais pas à connaître l'Islam à travers ce livre, je me doute bien que ce n'est pas ainsi que je vais mieux comprendre mais il arrive que la lecture de romans permettent de s'ouvrir un
minimum et parfois de gagner en curiosité ; comme je le disais, je ne l'avais pas avant, et le contenu du roman ne m'a pas donné envie d'en savoir davantage.
Par contre je ne vais pas hésiter à consulter les titres donnés afin d'essayer de connaître un minimum sur leur contenu.


Moka 28/04/2009 15:17

Je viens de terminer ce livre. Pas du tout séduite par l'histoire contrairement à beaucoup de blogueuses... Mais bon, il en faut pour tous les goûts !

Uncoindeblog 07/05/2009 21:41


Oui l'abord est difficile mais je suis bien d'accord que l'on ne peut pas plaire à tout le monde.


vanillabricot 22/04/2009 22:07

Je devrais le recevoir sous peu. C'est une culture que je connais peut être un peu plus, et j'ai hâte de me plonger dans ce livre!

Uncoindeblog 23/04/2009 21:06


Alors j'ai hâte de connaître ton sentiment.


katell 22/04/2009 15:05

je suis en train de le lire. J'ai comme un goût amer dans la bouche en le lisant: la chappe de plomb de la religion est une véritable horreur.

Uncoindeblog 23/04/2009 21:05


Oui je comprends. Cela semble parfois tellement extrême d'où mes doutes. Malheureusement je crains que ce ne soit que la stricte réalité.