Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Archives

15 avril 2009 3 15 /04 /avril /2009 22:25
Le prédicateur / Camilla Läckberg. Traduit du suédois par Lena Grumbach et Catherine Marcus. Actes Sud, 2009 (Actes noirs), 376 pages
Dans les rochers proches de Fjàllbacka, le petit port touristique suédois dont il était question dans La Princesse des glaces, on découvre le cadavre d'une femme.
L'affaire se complique quand apparaissent, plus profond au même endroit, deux squelettes de femmes. L'inspecteur Patrik Hedstrôm est chargé de l'enquête en cette période estivale où l'incident pourrait faire fuir les touristes et qui, canicule oblige, rend difficiles les dernières semaines de grossesse d'Erica Falck, sa compagne. Lentement, le tableau se précise : les squelettes sont certainement ceux de deux jeunes femmes disparues vingt-quatre ans plus tôt.
Revient ainsi en lumière la famille Hult, dont le patriarche, Ephraïm, magnétisait les foules accompagné de ses deux petits garçons, Gabriel et Johannes, dotés de pouvoirs de guérisseurs. Depuis cette époque et un étrange suicide, la famille est divisée en deux branches qui se haïssent. Alors que Patrik assemble les morceaux du puzzle, on apprend que Jenny, une adolescente en vacances dans un camping, a disparu. La liste s'allonge.

Si la 4ème de couverture du premier opus nous présentait Erica Falck comme l'héroïne, ce volume précise que les romans de C. Läckberg mettent en scène Erica. Ah tout s'explique !! Et oui, ce volume est centré sur l'enquête menée par celui qui est devenu son compagnon, l'inspecteur Patrik Hedström ; de quoi nous réjouir, notamment par rapport à une approche plus réelle des scènes de crime et des éléments propres à l"investigation. Néanmoins Erica n'est pas absente de cette histoire et permet à l'auteur de nous accorder de petites bouffées d'air, loin de cette enquête vieille de 25 ans, qui renaît aujourd'hui, peuplée de querelles et rancunes, de personnages parfois plus âpres au gain qu'à pleurer leurs disparus.
Grâce à ces minutes loin de l'enquête, quelques sourires nous échappent devant ces piques assiettes qui profitent du beau temps et d'une maison agréablement bien située pour se la couler douce (cela me rappelle certains squatteurs de la vie réelle lol), de continuer à suivre la vie de la soeur d'Erika, femme battue et ne parvenant pas à échapper à la coupe de son mari.
Mais le fond et la forme dans ce deuxième tome, me direz-vous ?  
Et bien j'ai l'impression que l'éditeur semble avoir trouvé un duo de traductrices qui correspond mieux à ma manière d'appréhender un ouvrage (la traduction stricto sensu, je ne peux dire, vu mon ignorance totale de la langue suédoise).
L'histoire est rédigée de manière plaisante, les enchaînements strictement polar et vie quotidienne se démarquent mais tout en se fondant bien.
Quant à l'enquête elle-même, si elle est bien amenée, les réponses me sont apparues de manière évidente très rapidement ; il me manquait un élément mais néanmoins toutes les autres explications étaient bien là sous mes yeux ou sous jacentes. Néanmoins, pas de déception.
J'avoue que si j'ai apprécié cette lecture, je n'attends pas avec impatience la suite de ces traductions. Je les lirai, mais lorsque l'occasion se présentera.

L'avis de Cuné prise au jeu. Je me permets de vous signaler le commentaire de Jo
(29/03/2009) que j'ai trouvé très fin. [Je pensais initialement le reprendre ici, mais ne connaissant pas cet(te) internaute, cela eut été maladroit de ma part].

Partager cet article

Repost 0
Published by Uncoindeblog - dans Traduit du suédois
commenter cet article

commentaires

Alwenn 17/04/2009 21:59

Bon, pas sûre de lire ce deuxième tome, alors... Si c'est tout au plus plaisant... A moins qu'il ne sorte en poche à un moment donné ! :)

Uncoindeblog 18/04/2009 08:56


Ou qu'il te tombe sous les yeux dans une bib publique ou celle d'un(e) ami(e)... Pour ma part, j'ai eu la chance qu'une collègue me les prête :)