Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Archives

14 avril 2009 2 14 /04 /avril /2009 21:30
La princesse des glaces / Camilla Läckberg. Traduit du suédois par Lena Grumbach et Marc de Gouvenain. Actes Sud, 2008 (Actes noirs), 382 pages
Erica Falck, trente-cinq ans, auteur de biographies installée dans une petite ville paisible de la côte ouest suédoise, découvre le cadavre aux poignets tailladés d’une amie d’enfance, Alexandra Wijkner, nue dans une baignoire d’eau gelée. Impliquée malgré elle dans l’enquête (à moins qu’une certaine tendance naturelle à fouiller la vie des autres ne soit ici à l’oeuvre), Erica se convainc très vite qu’il ne s’agit pas d’un suicide. Sur ce point – et sur beaucoup d’autres –, l’inspecteur Patrik Hedström, amoureux transi, la rejoint.
A la conquête de la vérité, stimulée par un amour naissant, Erica, enquêtrice au foyer façon Desperate Housewives, plonge dans les strates d’une petite société provinciale qu’elle croyait bien connaître et découvre ses secrets, d’autant plus sombres que sera bientôt trouvé le corps d’un peintre clochard – autre mise en scène de suicide.

Comparaison facile (cf mon accroche), et un créneau sur lequel Actes Sud semble avoir joué pour lancer cette série en France. Vous avez adoré Millénium ? Attention, malgré ce qui est dit sur la 4ème de couverture, les deux auteurs, styles ne sont pas comparables et certains lecteurs risquent d'être fort déçus. Oui il s'agit dans les deux cas d'auteurs suédois, d'investigations policières, mais le style narratif, vocabulaire, lieu de l'action sont différents.
Si cet ouvrage aborde des sujets tels la pédophilie au cours de certains chapitres, il n'en reste pas moins relativement soft si on le compare avec les deux premiers volumes de la trilogie de Stieg Larsson. Je vais essayer d'arrêter la comparaison car, en dépit de certaines faiblesses, ce livre a droit à son public.
D'un point de vu négatif, je ne vais pas reprendre les points les plus évidents car Amanda a fait cela très bien, mettant en avant des faits qui m'ont parfois gêner dans ma lecture. Sans aller aussi loin qu'elle, je pense que cet ouvrage pose des jalons fort nombreux au niveau des personnages qui fait que, pour certains d'entre nous, le mélange des genres semble être au rendez-vous. En voulant dès ce premier volume, nous présenter les acteurs récurrents de sa série de polars ayant pour héroïne Erica Falck, Camilla Läckberg nous égare vers des voies transversales, qui si elles nous aident à mieux cerner son personnage principale, détonne lorsque l'on découvre tous les membres du commissariat.
S'il est vrai que certaines tournures de phrases sont maladroites (une traduction un peu hâtive ?), néanmoins le scénario à la base de l'enquête est originale, même si un des secret d'Alexandra m'a paru très rapidement évident. Le dénouement final s'est avéré beaucoup plus complexe que ce que j'avais imaginé.
J'ai donc accroché à ce volume faisant abstraction des "erreurs de jeunesse". Je termine le second volume afin de vous faire part de mes impressions rapidement, et pour savoir si la poursuite de la lecture de cette série fera partie de mes priorités :-D.
 

Partager cet article

Repost 0
Published by Uncoindeblog - dans Traduit du suédois
commenter cet article

commentaires

Alwenn 15/04/2009 20:15

Je l'ai lu l'an dernier mais j'avais moyennement accroché. Lu dans la foulée des Stieg Larsson, il n'a pas supporté la comparaison. J'aurais dû peut-être attendre un peu avant de lire. Il paraît que le deux est pas mal (lu un avis chez Cuné je crois...)

Uncoindeblog 18/04/2009 08:50


Oui la lecture de certains livres nécessitent de lire des romans totalement différents. Nous en discutions avec Chiffonnette lundi dernier et étions d'accord pour
(re)lire dans ces cas soit des livres "doudou" ((c) Stéphanie) ou des ouvrages que l'on sait sympa.


amanda 15/04/2009 11:06

je suis curieuse de connaître ton avis sur le tome 2. Il serait mieux, et se lirait avec plaisir. (même si, a priori, je ne le lirai pas, sauf s'il tombe ouvert sur mes genoux un jour de disette livresque).

(et ça me saoule toujours de voir mentionner Bridget Jones ou Desperate housewives en 4ème de couverture, pour allécher la lectrice ménagère de moins de 50 ans...)

Uncoindeblog 15/04/2009 13:54


C'est autre chose. On ressent moins les aspects négatifs évoqués, mais j'ai démélé les fils du problème trop rapidement. J'essaie de rédiger mon billet ce
soir.
Comme le prêt des ouvrages était par deux je n'ai pas eu de questions à me poser. J'ai eu la chnce de pouvoir les lire l'un après l'autre afin de parfaire mon idée sur cette série.

Sempiternel problème des 4ème de couverture, avec une volonté d'accroche hors propos ou qui ne correspond pas à ce que l'on souhaite trouver dans un ouvrage - n'en déplaise aux éditeurs
!!!


Ys 14/04/2009 22:35

Les avis sont assez controversés sur ce livre... je me tate, mais bon, il doit bien y avoir une place pour d'autres romans policiers suédois que ceux de Larsson, parce que s'ils sont tous désormais comparés à Millenium, on ne ve pas progresser...

Uncoindeblog 15/04/2009 13:48


Oui je suis d'accord avec toi. Il est dommage que la seule référence soit toujours S. Larsson.
La place est grande, et les lecteurs toujours avides de découverte sans la nécessité de toujours faire référence aux succès.