Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Archives

18 novembre 2008 2 18 /11 /novembre /2008 21:00
Je sais que cet article ne vous fera ni chaud, ni froid pour la simple et bonne raison que ce roman est sur tous les blogs.
Néanmoins, comme il était dans ma PAL, que je l'ai lu, et par respect pour Suzanne de Chez les filles ainsi que pour les Editions Léo Scheer, pour me l'avoir fait parvenir, je me dois de vous donner mes impressions de lecture.

Contrairement à Fashion dont je viens de lire le billet rapidement, la psychanalyse n'a jamais été ma tasse de thé, d'où un intérêt assez restreint dans un des points essentiels de ce roman. D'un autre côté, j'ai trouvé intéressant ce parallèle avec les contes de fées, grandes lectures de notre enfance et qu'on sait pouvoir lire de différentes manières : enfant sage, analyse parallèle, point de vue adulte... donc il et vrai que le côté novateur ne se trouvait pas là.

Je fus agacée par certains passages : la notion de désobéissance - liée sans doute à mon esprit repoussant l'analyse -, les errements explicatifs autour des Contes de fées - oui, je connais, merci, ou une fois cela me suffit -. D'autres passages que j'ai déjà oublié :s

Après je me suis néanmoins intéressée à cette héroïne, même si je n'avais pas toutes les cartes en mains pour bien appréhender sa situation, certains éléments m'ont semblé évident : - la petite fille,  - le chapelet, ... et d'autres moins ce qui fait que je souhaitais poursuivre ma lecture afin de connaître la chute.
Je reste donc partagé par cette lecture, mais l'enthousiasme n'est pas là.

En fait maintenant que j'y repense, j'ai la sensation d'avoir lu une certaine version* de The others, film que j'avais trouvé fort beau, mais glaçant.
* J'ai bien noté que le point de vue et la chute n'était pas les mêmes, mais il ne s'agit là que d'une comparaison personnelle liée à ce jeu de personnages qui entourent l'héroïne de ce roman.

Le chemin des sortilèges / Nathalie Rheims. Editions Léo Scheer, 2008. 180 pages
Un jour, il est parti. Lui qui l'avait vu naître et accompagnée depuis toujours, il s'est retiré dans la solitude.
Dix ans plus tard elle retrouve sa trace et le rejoint pour comprendre ce qui s'est passé. Dans une maison aux apparences trompeuses commence un huit clos où les cauchemars se confondent avec le réel.
Les souvenirs ressurgissent à travers les contes de fées qu'une main invisible dépose chaque soir à son chevet. De l'éveil de La Belle au bois dormant au crépuscule de La Petite Marchande d'allumettes, elle franchit les étapes d'une étrange initiation qui la mène à un secret bouleversant. Aura-t-elle la force d'aller au bout de la vérité, de sa vérité ?

Partager cet article

Repost 0
Published by Uncoindeblog - dans Un peu de lecture
commenter cet article

commentaires