Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Archives

27 septembre 2008 6 27 /09 /septembre /2008 06:16
Profondeurs glacées : nouvelle / W. Wilkie Collins. Traduit de l'anglais par Camille de Cendrey. Traduction revue et corrigée par Maris-Thérèse Carton-Piéron. Phébus, 2003 (Libretto). 135 pages.
Londres 1854. L'Angleterre est sous le choc. Une enquête vient de révéler quel avait été le sort de l'escadre de Sir John Frnaklin, dépêchée neuf ans plus tôt par-delà le Groenland, en direction du Pacifique, à la recherche du mythique Passage du Nord-Ouest. Après un terrible hivernage au milieu de l'océan gelé, l'équipage avait gagné la terre ferme, décimé bientôt par la faim et le froid. Avant de périr à leur tour, les derniers survivants, on venait d'en avoir la preuve, s'étaient dévorés entre eux !
Des gentlemans anglais, civilisateurs du genre humain, dans le rôle de cannibales ! Le thème avait de quoi tenter un romancier. Collins et son ami Dickens commencèrent par en tirer une pièce de théâtre (1857) - que Dickens, craignant le scandale, édulcora beaucoup. Tant et si bien qu'une quizaine d'années plus tard, Collins reprit l'histoire à sa façon : sous forme de roman cette fois ; et sans tricher avec les noirceurs de son sujet.
Je vous vois déjà ouvrir de grands yeux à la lecture de cette quatrième, mais ne vous effrayez pas inutilement. L'éditeur a trouvé bon de nous rappeler les faits qui sont à l'origine de ce texte, mais d'os vous ne verrait que celui qui sert à la soupe ! Libre à vous ensuite, connaissant les faits d'en conclure qu'il s'agit de ceux d'un être humain (ce que visiblement imaginairent sans peine les spectateurs de cette nouvelle version théâtrale, au fait tout comme vous de l'Histoire, si j'en crois la préface de Michel Le Bris).
Ce fait d'actualité aurait pu donner lieu à un roman d'aventures des plus grands, mais sa forme dédiée initialement au théâtre fait que ce roman - classé en tant que nouvelle par les éditions Phébus ou est-ce de la main de l'auteur que nous vient cette appellation -  est "tout rabougrie". N'y voyait pas une note péjorative de ma part, mais il est certain que Collins aurait pu reprendre ce texte est l'étirer (dans le bon sens du terme). Nous aurions suivis nos navigateurs sur les vaisseaux, leur vie face aux intempéries puis combattant les éléments, les animaux sauvages, leur cohabitation difficile après l'errance, les privations etc...
Ici tout cela est traité avec le sens du raccourci propre à la nouvelle, et la place de l'histoire d'amour domine tout l'ouvrage. Il l'ouvre par une scène de bal et l'exploration des sentiments des protagonistes avant le départ des deux rivaux pour cette expédition. Collins a ajouté les visions de Clara afin de créer un peu de suspens...
Malgré le peu de place accordée aux faits historiques et à leur gravité, je ne suis pas sortie déçue par cette histoire, car j'avais eu la sagesse (pour une fois) de lire la préface qui résumait bien mieux l'histoire que la quatrième ne le faisait. J'ai découvert ainsi les conditions d'écriture de la première pièce et les amitiés - rivalités entre Dickens et
Collins.
Je ne pense pas avoir déjà lu du Collins mais au vu de sa bibliographie, de son style et de cette nouvelle, je pense lire d'autres ouvrages plus fournis de cet auteur.

Contrairement à mon billet précédent, je remercie le
Club des théières du choix de cette thématique : "un titre avec un phénomène météo à l'intérieur" ;-)

Partager cet article

Repost 0
Published by Uncoindeblog - dans Traduit de l'anglais
commenter cet article

commentaires

Praline 28/09/2008 21:51

Comme Karine, ce n'est pas ce qui m'attire le plus chez cet auteur. Hm... c'est très climatique comme lecture ;)

Uncoindeblog 02/10/2008 21:23


Bien entendu que c'est climatique ! Que fais-tu des bouleversements climatiques dans cette région ??? Pfftt en plus j'attire l'attention sur un sujet très actuel
.... (ouarfff)


Karine :) 28/09/2008 16:13

Heu... pas certaine que je lirai ça... mais je lirai certainement "La dame en blanc", par contre!!!

Uncoindeblog 30/09/2008 20:04


Il était d"jà sur ta LAL ou t'es-tu laissée inspirer par la page Wikipédia ? ;-D


fashion 27/09/2008 10:57

Euh, en quoi le titre colle à la thématique ? Tricheuse! :))

Uncoindeblog 29/09/2008 16:21


Je ne triche pas je m'adapte !!! Et le froid, la neige et la glace, qu'en fais-tu ???